Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 04-10-09 22:23:39

Bertrand
Membre Tempérance
Lieu: Paris
Date d'inscription: 30-08-09
Messages: 284
Site web

Piscina

Bonjour,

Il y a eu sur Tarot-history un fil de discussion intéressant à propos du texte de Francesco Piscina.
Le texte a été traduit en anglais, j'en ai fait un survol en traduisant certains passages.
Je le poste dans ce fil de discussion car l'ordre et la description des cartes décrits suit assez parfaitement l'ordre notamment du tarot de Jacques Viéville.
Un survol en français là
http://du-tarot.blogspot.com/2009/10/fr … -1565.html
où j'ai mis en gras les noms des cartes tels qu'ils apparaissent et dans l'ordre décrit par Piscina.

La traduction originale en anglais est à partir de là
http://www.tarotpedia.com/wiki/Piscina_Discorso_1
il y a beaucoup plus à lire que ce que j'ai noté mais il faudrait l'original italien.

Hors ligne

 

#2 05-10-09 08:06:38

Daimonax
Membre Diable
Lieu: IdF
Date d'inscription: 12-07-07
Messages: 310
Site web

Re: Piscina

Oui, en effet, témoignage intéressant.

J'y relève d'abord qu'à cette époque on ne sait pas qui est le "inventeur/créateur" du tarot, un anonyme donc, ce qui exclut donc une origine dans les cours princières, où on aurait revendiqué haut et fort la paternité de ce jeu, avec force commentaires explicatifs.

Ensuite qu'on débat sur la signification de ces images et qu'il n'y a que des spéculations intellectuelles pour en commenter les thèmes, cherchant une métaphysique de la vie, avec une morale à deux balles même, un platonisme de comptoir, où l'amour, par exemple, est assimilé à la folie.

Enfin ce mépris pour ce qu'en dit le peuple, ignorant par définition sous la plume de cet auteur, et plus encore ce qu'en aurait dit ce peuple alors, en évoquant, lui, le théâtre comique des farces populaires (et vulgaires, bien sûr)...  Justement le milieu social, le creuset que j'ai identifié comme vecteur d'une tradition romaine bachique jusqu'à l'aube de la Renaissance, un milieu d'artistes populaires pour le peuple, irrévérencieux et "subversif" dans ses moqueries des puissants, quand tout l'art des cours n'est que flatteries alimentaires.

A noter que le rôle qu'il donne au "fou" alors, dans ces comédies, selon ce témoignage qui touche aussi le théâtre populaire, est pratiquement le même que celui du Papposilèle (le "double" théâtral de Silène) dans les comédies satyriques de la fin de l'Empire, qui remplace le chœur et le coryphée à lui tout seul, et occupe donc le temps du prologue et de la parodos en même temps, et les autres interventions de la "voix du chœur". Dans le Banquet des dieux et des césars de l'empereur Julien le Philosophe (appelé aussi, à tort, l'Apostat par les chrétiens, qui l'ont assassiné lâchement d'une lance dans le dos alors qu'il venait de sauver l'Empire d'une grande débâcle), un texte écrit comme une pièce de théâtre, Silène tient ce rôle de moqueur du début à la fin, comme coupant les scènes et interventions des participants (ce qui était le rôle du chœur), et n'épargne personne parmi les grands.

Si quelqu'un a ce texte de Piscina ou un lien pour ce texte en italien... 

Evohé !
Daimonax

Dernière modification par Daimonax (05-10-09 08:42:11)


Servitia regum superborum, suae libertatis immemores, alienam oppugnatum venire. (Tite-Live, II)
[Voyez] ces esclaves de tyrans arrogants, oublieux de leur propre liberté, venir agresser celle des autres.

Hors ligne

 

#3 05-10-09 10:16:55

Bertrand
Membre Tempérance
Lieu: Paris
Date d'inscription: 30-08-09
Messages: 284
Site web

Re: Piscina

Bonjour,

Je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir pensé à toi en lisant ce passage Daimonax, avec au moins deux allusions au théâtre.

Pour pousser le lien avec le Viéville je reprends la liste de Piscina avec les descriptions :
I Mat/fou  avec "le regard du fou tourné vers un miroir". Pas de mention de l'animal par contre.
II Le bagat/bateleur "vêtu en aubergiste". Pas de description des objets.
III à IV Les Empereurs et les Papes. Pas de description détaillée.
VI L'amour "Cupidon". Pas de description des 3 personnages.
VII Justice. Pas de description détaillée.
VIII Chariot triomphant. Pas de description détaillée (ni chevaux ni position).
IX Force. Pas de mention du lion (ni d'une colonne).
X Fortune. Pas de description détaillée (pas de mention de la roue).
XI Vieil Homme Bossu(l'ermite). Et non pas l'Ermite. Ne sont décrits ni lampe ni sablier.
XII Le Pendu. "il s'est pendu" pas de description de sa position.
XIII la Mort. "le démon extrême". Pas de description de squelette ni de la carte.
XIIII La Tempérance. "très belle". "elle rend les hommes immortels, les sort de la tombe" (XX ?)
XV les Démons. Pas le Diable mais il sera évoqué dans la suite. "il dévore les hommes" rappelle une carte du tarot parisien par exemple.
XVI le Feu. "comme intermédiaire entre les Étoiles célestes et les choses du monde". Pas de tour ou de maison, mais pas d'arbre non plus. Par contre la liaison terre/ciel évoque la foudre.
XVII les Étoiles. Pas de description détaillée.
XVIII la Lune. Pas de description détaillée.
XVIIII Soleil. Pas de description détaillée (pas de personnage à cheval mais idée de victoire sur la nuit)
XX "l'image du paradis céleste, un ange chantant et jouant, réjouit les esprits bénis". On peut y voir la description du jugement ("à son de trompe")
XXI le "Monde au milieu des quatre saints evangélistes". Ici c'est très intéressant car on a bien la description de la carte du monde façon Viéville et tarot de Marseille, et non pas le monde des Viconti-Sforza avec les anges ni celles tarots italiens ou belge avec une créature sur le globe.
Les numérales "Coupes, Pièces(Deniers), Épées et Batons"

On note l'absence de description des honneurs, sont-ils pour Piscina rangés avec les autres cartes de couleurs ou bien à ranger avec les "Princes" (II à V)?

En tous cas voilà une structure identique au tarot de Viéville attestée près d'un siècle avant la date de son tarot.

Dernière modification par Bertrand (05-10-09 10:23:40)

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création