Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#51 18-07-16 21:22:37

Mystavi
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 13-06-09
Messages: 218

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Très intéressant ce Carrajat.

Il y a une césure sur XX LE JUGEMENT, au niveau de la femme. On peut l'interpréter comme une fente du moule. Bizarrement il subsiste un trait noir au niveau de la chevelure, trait qui normalement, dans le cas d'une fente, ne devrait pas être là ?

Hors ligne

 

#52 19-07-16 11:48:16

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Exact, et cette césure se trouve tant sur l'exemplaire publié par Gallica que sur les scans que j'ai. Je suppose que la fente du moule n'est que "partielle", elle s'atténue jusqu'à disparaitre au dessus du personnage, ce qui laisse apparaître ce trait dans la chevelure de la femme.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#53 19-07-16 12:03:56

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Certains considèrent que le CARRAJAT provient d'une reprise des bois du DODAL. En effet, certaines figures sont similaires dans les 2 jeux. Pour autant il y a beaucoup de disparité pour les autres.

En fait, CARRAJAT ne serait pas à considérer comme "successeur" de DODAL.

Son antériorité est localisée à Chambéry, car il aurait pris la suite (et le matériel) d'un certain Claude Sigismond BOUVARD, qui a exercé 243 rue de la mappe - place Saint LEGER en 1758 à la suite de son (supposé) père Claude Aymé BO(U)VARD recensé en 1679, à Chambéry.

On notera que Claude CARRAJAT (supposé fils de Claude François) exercera au 51 de la Place Saint LEGER en 1858.

On notera également que Claude François a été baptisé, marié et enterré dans la parroisse St LEGER.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#54 19-07-16 12:12:51

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

un recensement non exhaustif des cartiers de Chambéry aux 17 et 18è siècle

1679 BOVARD Claude Aymé
1686 MERMOZ Bertrand (maître cartier actif en 1686)
1696 GONET procureur de Joseph MERMOZ (maître cartier actif en 1696)
1696 MARTIN Claude (maître cartier actif en 1696)
1752 BERN André (maître cartier actif en 1752)
ca 1730 CHEMINADE Pierre - décès 23 01 1789 âgé de 84 ans
1758 BOUVARD Claude Sigismond 243 rue de la mappe - place Saint LEGER - 1758 - son successeur serait C.F. CARRAJAT


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#55 19-07-16 19:53:28

Mystavi
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 13-06-09
Messages: 218

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Je reviens sur cette césure du XX. Il y a une anomalie : la ligne de chevelure devrait être coupée comme le trait qui est au-dessus.

Hors ligne

 

#56 20-07-16 05:27:15

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Mystavi a écrit:

Je reviens sur cette césure du XX. Il y a une anomalie : la ligne de chevelure devrait être coupée comme le trait qui est au-dessus.

Au premier regard je m'étais demandé si la femme ne tenait un cierge !? Mais en fait la césure passe sur sa main, donc elle ne tient rien dans les mains.

Et puis on voit bien que la césure va jusqu'en bas, mais n'occupe que le bas de la carte. Les lettres U et G sont plus espacées que les autres. Ca confirmerait une brisure du bois.. Comme je le proposais, on peut supposer que la fente n'est que partielle est s'atténue. On voit nettement que la largeur de la césure est moins important vers le haut. Si le bois est espacé de quelques millimètres, voir moins, il est possible que certaines fibres du bois n'ait pas été rompues au niveau d'une partie la chevelure.

Aurais-tu une autre suggestion ?

Quelqu'un aurait-il une image de bonne qualité en provenance que jeu du British Museum pour voir si le même détail s'y trouve ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#57 20-07-16 05:44:15

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

J'ai bien regardé chaque carte des "atouts". Aucune de celles-ci ne présente un césure marquée. Toutefois beaucoup d'entre elles ont un défaut d'impression sur leur côté droit (vers le bas).

Une particularité, cette croix de St André sur la "terre" de la Maison Dieu. Détail voulu ou bien une agrafe de renforcement du moule ?

J'attend l'avis des spécialistes.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/13765961_1040821739286734_9020144588957392543_o.jpg

Dernière modification par l'Errant (20-07-16 05:46:20)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#58 20-07-16 06:34:23

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

et puis cette remarque...

Le tarot de C.F. CARRAJAT que nous connaissons serait plutôt une édition tardive - post mortem, effectuée par Claude (son supposé fils - dont je n'ai toujours pas trouvé d'acte d'état civil qui permettrait de confirmer la filiation.

----

Claude François est né le 12 août 1760, il décède le 17 juillet 1805. On peut penser qu'il exerce de 1780 à 1805.

MAIS !!! les cartes que nous connaissons n'ont pas certainement pas été vendues de son vivant !!!

En effet, si nous voyons bien la marque de Claude François dans un phylactère qui entoure les 2 de deniers : Grand terrau fin fait à Chambéry par C. F. CARRAJAT ; au bas du 2 de coupe : Grand tarrau fin, etc -  il y a une particularité qui figure sur les 4 As, sous la forme d'un "cachet" rond contenant une "étoile" - en fait c'est une fleur à 5 pétales dénommée "quintefeuille".

Ces éléments ne seraient apparus que suite de l'ordonnance de 1834.

Pour autant elles auraient pu être imprimées par Claude François, mais faisant partie d'un stock, être commercialisées bien après sa mort. Le tampon "à la quintefeuille" a été rajouté postérieurement. Ca se confirme car leur positionnement n'est pas identique d'un jeu à l'autre.

La technique d'impression et les matières employées sont celles de Claude François (bois et pochoirs, impression à la "grisaille") alors que François n'aurait édité que des cartes manufacturées imprimées avec d'autres procédés.

Soit les bois - déjà anciens, ont été utilisés par son (ses) fils - en respectant scrupuleusement la technique du maître. On sait que Laurent été déjà cartier à 20 ans en 1812, il a donc été "à l'école" de son père. On suppose que c'est la même chose pour Claude.

Dernière modification par l'Errant (20-07-16 06:35:18)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#59 20-07-16 06:45:14

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

2 as de coupe avec la "quintefeuille"

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13716152_1040843552617886_7664283149125422863_n.jpg?oh=883b127141bca3c3672441eb683ee5ae&oe=5824E72D


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#60 20-07-16 10:15:37

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Joli tirage, l'Errant! (L'ermite semble avoir deux grandes dents de lapin)

Mais l'augure te semble favorable smile

Pour les "césures": accidentelles ou intentionnelles?
On en voit une dans la chevelure de la nuque du Valet de Coupe (on la voit plus clairement dans le nouveau tirage de la BnF).
Je crois davantage à la densité du bois pour responsable de ces manques.

C'est bien l'image imprimée qui me donne cette impression! tongue
Pas assez d'encre, bavures du noir, bois dilatés,... qui sait?

Je suis par contre bien incapable de leur donner un sens.

Hors ligne

 

#61 20-07-16 10:23:29

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

J'oublie de dire que le British Museum m'a très rapidement envoyé les images du Dodal par courriel.
C'est facile à faire.
Elles ne valent pas les images de la BnF mais c'est largement suffisant et c'est gratuit!

PS: par contre, la "Croix de Saint-André" de "La Maison Dieu" (du Carrajat) me semble, elle, intentionnelle, parce qu'elle n'apparait pas au milieu de traits parallèles mais au coeur de traits horizontaux et verticaux, si j'exprime correctement mon idée.

Mais ce n'est que mon avis!

PS: mais qui est ce "Zoya", le graveur?

Dernière modification par Alain Jacobs (20-07-16 10:31:04)

Hors ligne

 

#62 20-07-16 10:53:06

Mystavi
Membre Sans Nom
Date d'inscription: 13-06-09
Messages: 218

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

La croix du XVI me paraît volontaire dans la mesure où les hachures sont orientées pour la mettre en valeur. Du reste le "paysage" de cette arcane est original et très intéressant.

Oui, j'ai une idée en tête concernant cette césure de l'arcane XX, d'autant qu'elle se situe au meilleur endroit pour illustrer - renforcer - la séparation de la femme et du (jeune ?) homme dans la fosse. Une mère et son fils sur le départ ? Pour résumer vite fait, dans sa signification profonde l'arcane XX (du Viéville) est une carte terrible, de catastrophe écologique (en rapport avec l'arcane XIII par les treize flammèches), de guerre entre cités/états et finalement d'exode et d'exil. C'est un véritable drame que représente cet arcane puissant. Je pense que l'homme dans la fosse est le fils qui dit adieu à ses parents (désolés) parce que la terre où il vit n'est plus suffisamment fertile pour le retenir et qu'il faut qu'il s'exile. C'est un cas de figure ô combien d'actualité et l'appauvrissement des terres cultivables par la négligence de l'homme, avec les guerres et les exodes qui l'accompagne, est un thème sans doute vieux comme le monde. Un thème profondément dramatique et collectif d'où le fait que l'arcane XX soit, d'après moi, l'avant dernière carte du tarot. Il faudrait collectivement être conscient de cela et c'est pour cela que l'arcane XX s'appelle dans le Viéville SOIT CRYE (crié) A SON DE TROMPE PAR TOUT LE MONDE et surtout crié DE PAR nos dirigeant que sont LE PAPE, LA PAPESSE, LANPEREUR LINPERATRYCE.

Cependant une hirondelle ne fait pas le printemps et il serait hasardeux de conclure pour cette césure du Carrajat même si ce sont les nombreuses césures du Viéville - qui ne peuvent pas être le fruit du hasard - qui me font regarder les (pseudo) fentes des moules comme une possibilité d'ajouter des informations sur la carte.

Après tout, ne devrait-on pas juger un tarot à l'habileté que le maître-cartier a eu pour mettre dans le jeu le maximum d'informations pertinentes pour renforcer la cohérence de la signification globale de la Rota, le tarot ?

Selon ce critère, le Carrajat mériterait une réédition.

Hors ligne

 

#63 20-07-16 14:47:54

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Alain Jacobs a écrit:

bois dilatés,... qui sait?

Dilatés ou déformés, c'est une proposition très intéressante !

Il nous faudrait pouvoir visualiser une édition faite du vivant de CF CARRAJAT, voir de ses prédécesseurs BOUVARD, pour découvrir si c'est une intention ou une déformation du bois.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#64 20-07-16 15:13:30

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Un article de presse du début du XXe siècle, relate une conférence devant l'ACADÉMIE DES SCIENCES, BELLES-LETTRES ET ARTS DE SAVOIE dans laquelle il est mentionné dans un acte de 1696 que les outils et matériels sont parfois loués (location pour 2 ans par GONET, procureur de Joseph MERMOZ (probablement fils de Bertrand et mineur à cette date), à Claude MARTIN.))

Il est souligné ensuite que les bois gravés ne sont pas concernés. Ils se transmettent de génération en génération, ce qui peut en effet entraîner une altération, déformation etc vu leur ancienneté.

extrait a écrit:

II n'est pas question des bois gravés pour imprimer les cartes et tarots, MARTIN en possédant sans doute à son nom et MERMOZ gardant ceux au nom de son père pour reprendre la fabrication, lorsqu'il serait en âge de le faire.

Dernière modification par l'Errant (20-07-16 15:14:39)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#65 20-07-16 15:24:54

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Mystavi a écrit:

La croix du XVI me paraît volontaire dans la mesure où les hachures sont orientées pour la mettre en valeur. Du reste le "paysage" de cette arcane est original et très intéressant..

Je rejoins ton avis et celui d'Alain pour ce détail de la XVI.

Par contre, merci de ne pas faire déraper ce sujet sur le Vieville, ton point de vue est intéressant, bien que contraire à mon point de vue, mais je n'y répondrai pas car il me paraît plus opportun de le développer, si tu le souhaites, sur un topic ouvert sur Vieville, afin d'essayer de garder un fil conducteur "sans césure wink" sur le CARRAJAT (et les autres cartiers de Chambéry).

Dernière modification par l'Errant (20-07-16 15:26:05)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#66 20-07-16 15:56:38

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

transcription de mes recherches généalogiques :

CARRAJAT, Claude François
Naissance : 12.8.1760 - Chambéry
Décès : 17.7.1805 (6:30) (44 ans) - Chambéry

Fils de CARRAJAT (CARAGEAT), Joseph ((c) 1728-1760)
et de GAGNIERE, Benoîte   

Sur l'acte de baptême, Joseph est qualifié d'honnête homme, Benoîte d'honnête femme.

Cette mention signifie que les parents de Claude François étaient des personnes qui appartenaient à la bourgeoisie des paroisses : notaires, procureurs d’office, riches marchands.

Mais malheureusement l'acte de naissance de Claude François ne mentionne pas la profession de son père. Et pour cause ! Claude François est fils posthume de Joseph, décédé le 11 février 1760 et enterré dans l'église, comme c'était le cas pour les honnêtes/honorables personnes.

J'ai donc été contraint de retrouver les autres enfants et consulter chaque acte de baptême pour y trouver ce que je cherchais.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#67 20-07-16 18:01:45

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

A force d'en parler, tu vas finir par me le faire aimer, l'Errant, ton "cas rajah" (je n'ai pas trouvé mieux, sorry!)

Je reviens sur les tirages modernes du jeu que j'ai trouvé sur Gallica et que j'ai posté sur la première page de ce fil de discussion, car ils sont plus appropriés pour expliquer mon propos:

Sur ce petit montage, j'ai entouré un "vide", qui se répète sur plusieurs cartes, mais pas sur toutes.
Ce "vide" peut s'observer sur les cartes mises en couleur mais moins aisément.
J'y ai inséré un rectangle noir pour le contraster.

J'ai également entouré, sur le Valet de Coupe, ce que Mystavi appelle une "césure", très nette ici.

Sur le deuxième montage, je les ai tous entourés.

https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13710014_134806700287241_697355592461090366_n.jpg?oh=5bde83394949bcbd88143d4823feffe7&oe=583767EB

https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13718560_134806783620566_8491508396588437166_n.jpg?oh=cd18bfe050e533d62efce46b410a3e14&oe=581AE246

Hors ligne

 

#68 20-07-16 18:03:40

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

J'oublie de dire que j'ai également entouré en violet la "Croix de Saint-André" de "La Maison Dieu", parfaitement visible.

Hors ligne

 

#69 20-07-16 19:07:40

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

D'accord avec toi, ce sont ces parties, plus souvent sur la gauche de l'image (pour nous), mais parfois des 2 côtés qui sont parfois partiellement sans trait. Chose plus étonnante encore, c'est uniquement sur la partie basse des cartes..

et pour le valet de coupe il y a effectivement une césure irrégulière, dues sans beaucoup de doute, à un "accident" sur le moule.

On distingue bien également ces particularités sur les jeux "colorés".


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#70 20-07-16 19:14:17

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

relativement au Chariot je vous invite à visiter cette page :

http://www.transoxiana.org/Eran/Articles/tianshu.html

descendez à la figure 12

!!! Le Chariot !!! en Chine !!! 2000 ans avant J.C. !!!

ensuite lisez l'ensemble de la page, par chance c'est en anglais et pas el latin ni en chinois big_smile

Dernière modification par l'Errant (20-07-16 19:15:57)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#71 21-07-16 10:47:03

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Voici la généalogie "remontante" : les parents de Claude François

CARRAJAT (CARAGEAT ou CARAJAT), Joseph
Titre : honnête homme
Naissance : (c) 1728
Inhumation : 11.2.1760 - Chambéry   

épouse

GAGNIERE, Benoîte
Titre : Honnête femme   

Je n'ai pas trouvé l'acte de baptème de Joseph à Chambéry ni en Savoie, pas plus que d'autres individus portant le patronyme CARRAJAT. Les origines du nom viendraient de la Drôme ou de l'Isère (à noter les variantes d'orthographe du nom ci-dessus). Il y a d'ailleurs des CARAJAT à Die (Drôme) qui sont fondeurs début du 19è siècle. A approfondir donc.

Dernière modification par l'Errant (21-07-16 11:13:30)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#72 21-07-16 11:32:42

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Pour ce chariot de chine, l'image 11 y fait également penser.

Je n'ai pas lu le texte, mais je ne sais pas ce que l'on peut dire de cette image; un  jour peut-être, quelqu'un s'en servira pour dire que le tarot vient bien de chine (ça changera de l'égypte! tongue)

Pour les vides, les blancs du Carrajat, toujours la même question: intentionnel ou accidentel?
Pourquoi certaines cartes et pas toutes?

L'image noir et blanc me semblait plus révélatrice de ce "détail".
Mais comment l'expliquer?
L'observation du moule devrait nous donner l'information, mais, où est-il?

Hors ligne

 

#73 21-07-16 12:16:14

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Je crois que beaucoup d'éléments sur les cartiers locaux se trouvent au musée de Chambéry.. mais c'est loin, pour toi comme pour moi !


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#74 21-07-16 12:48:25

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

J'ai parcouru les jeux disponibles sur le site du British Museum.

Il est étonnant de constater que plusieurs jeux se ressemblent beaucoup!
Mêmes mains, copies (plus ou beaucoup moins réussies), inspirations,...?
Aucune certitude pour le moment.

Par contre, j'ai peut-être la berlue, L'Errant, mais j'en ai vu deux (du même Frantz Antoni Buolman) qui me font penser au Carrajat.
Voir La Lune, Le Chariot... et La Maison Dieu!

Je crois y voir également ce que tu as appelé la "Croix de Saint-André" et la fleur juste en dessous.
Ce ne peut-être un hasard car c'est assez distinctif!

Qu'en penses-tu?
Amusant, non?

http://www.britishmuseum.org/research/c … id=3334801

http://www.britishmuseum.org/research/c … id=3169848

Dernière modification par Alain Jacobs (21-07-16 12:52:03)

Hors ligne

 

#75 21-07-16 17:06:06

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

En effet certaines cartes ressemblent beaucoup à celle du Carrajat, mais la plupart sont carrément inversées : FOL - I - II - III IV- V - VI - VIIII etc..

Je n'ai vais jamais entendu parler de ce cartier. Rien sur Internet le concernant ?

Je suppose qu'il est Suisse ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#76 21-07-16 17:07:45

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

En ce qui concerne la Maison Dieu tu as raison, on y voit bien cette croix X dans le sol supérieur à droite


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#77 21-07-16 17:18:52

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

autre extrait :

Nous avons reçu de feu l'abbé GREMAUD un bois trouvé par lui à Fribourg, qui avait servi à imprimer les cartiers ou feuilles destinées à envelopper les paquets de tarots de Claude Bouvard. Cette collection est complétée par des jeux de tarots de François BOVARD, de CARRAJAT, quelques cartes anciennes dont une porte sur un phylactère passant entre les jambes du valet de pique : Claude BOVARD (17..). .../.... Le dessin de ce bois se rapproche beaucoup de celui de Claude GAPRONI et aurait également été dessiné par CUENOT.

Claude GAPRONI, encore un cartier inconnu pour moi, et
François BOVARD peut-être un descendant de Claude Aymé exerçant en 1679 à Chambéry ??

J'ai encore et encore des pages à parcourir pour découvrir des actes les concernant.

CUENOT serait donc le graveur du François BOVARD et du GAPRONI. Je ne trouve aucine information le concernant, et sans son prénom les recherches risquent d'être infructueuses.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#78 21-07-16 17:36:58

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Il semblerait que je tienne notre homme !!

François CUENOT
    Né en 1618 - Le Bélieu, 25050, Doubs, Franche-Comté, France
    Décédé le 31 décembre 1686 - Chambéry, 73065, Savoie, Rhône-Alpes, France , à l’âge de 68 ans
    Inhumé le 31 décembre 1686 - Sainte-Claire-en-Ville - Chambéry, 73065, Savoie, Rhône-Alpes, France
    Sculpteur, graveux, échantilleur, directeur des salines, architecte et Ingénieur, Bourgeois d'Annecy

Je vais bien sûr tenter d'en savoir plus.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#79 21-07-16 17:58:11

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

et bien ce CUENOT n'était pas qu'un simple graveur de bois de tarot !

Fils de Guillaume CUENOT (on prononce Cunot), il naquit à Bélieu en Franche-Comté et travailla dès 1636 dans le Doubs. Vers 1639, chassé de sa patrie par la Guerre de Trente-Ans, il cherche sans succès du travail en Gruyère Fribourgeoise.
En mars 1641, des démêlés avec la confrérie de Saint-Luc de Fribourg au sujet de la réalisation d’un retable pour l’église de Sales lui font quitter les lieux pour le Pays de Vaud. Il oeuvre dès lors dans l’orbite de l’abbaye de Saint-Maurice-d’Agaune et y rencontre des savoyards influents. Ce sera la fin de son statut d’itinérant. D’abord installé à ANNECY, où il conservera un atelier de sculpture, il est appelé en 1645 à CHAMBERY par la Régente CHRISTINE DE FRANCE (Chrestienne de France, parfois également prénommée Christine, née à Paris le 10 février 1606, morte à Turin le 27 décembre 1663, était fille d'Henri IV, roi de France1 et de Marie de Médicis, régente du royaume de 1610 à 1614, épouse de Victor-Amédée Ier (1587 † 1637), duc de Savoie et prince de Piémont.).
Marié en premières noces à Anne Guillet, il se remaria en 1671 à Guiltemine Musard, en eut neuf enfants, cinq garçons et quatre filles, sept nés à Annecy et deux à Chambéry. Auteur d’un Traité d’Architecture qui fera date, le très classique Cuenot puise ses sources chez VITRUVE, PALLADIO et VIGNOLE, mais n’apprécie ni LE BERNIN, ni BORROMINI, et encore moins son rival à Turin, le grand GUARINO GUARINI. Ils sont tous contemporains d’ABRAHAM BOSSE, dont les modèles de retables furent suivis jusqu’en 1751, quand parurent les “Nouveaux dessins d’autels à la Romaine” de JEAN LE PAULTRE.
Les modèles de Cuenot, ses études de proportions, son épure de colonne torse, donnent à penser qu’il inspira des plans d’églises, bien que l’on n’en connaisse aucun signé de sa main. Une grande partie de ses oeuvres furent réalisées dans son atelier d’Annecy.
En 1678, il marie sa fille Claudine au maître sculpteur et canonnier au Préside de Montmélian JOSEPH HERITIER, tandis que le 13 mai 1681 la Régente JEANNE-BAPTISTE (Marie Jeanne Baptiste de Savoie, Mademoiselle de Nemours, née à Paris le 11 avril 1644, morte à Turin le 15 mars 17) accorde à son fils PIERRE-FRANCOIS CUENOT la survivance du PATRIMOINE BAROQUE RELIGIEUX EN SAVOIE ET HAUTE-SAVOIE de son père comme architecte et sculpteur ducal. La même année, CHARLES-EMMANUEL II de Savoie (1634-1675) lui concède la Maison Blanche, rue Charansonnex à CHAMBERY, mais il conserve sa maison d’Annecy. Il devient membre de la confrérie chambérienne des archers de Saint-Sébastien, qui lui prête 500 florins pour acheter un pré à côté de sa vigne de Vimines “A la Vigentina”. Le 15 février 1683, il teste et fait l’inventaire de ses biens. Il est sépulturé le 31 décembre 1686 devant le maître-autel de Sainte-Claire-en-Ville à CHAMBERY, son oeuvre.

Il a oeuvré pour les édifices religieux, mais surtout comme ingénieur hydraulicien et constructeur de ponts. Il parle de réalisation d’églises dans la dédicace de son Livre, mais on ignore lesquelles.
Il commence par dessiner les “reliefs du portail” de la Sainte-Chapelle du château des Ducs à CHAMBERY en 1645, et l’année suivante la corniche et le retable du maître-autel de l’église Saint-Maurice d’ANNECY pour 300 ducatons, puis, en 1647 le maître-autel à colonnes de l’église de Sainte-Claire-en-Ville de CHAMBERY. En 1648 il travaille sur l’ancienne chartreuse de POMIER sur commande du gouverneur du Chablais. On lui commande le 9 juin 1655 le retable du Rosaire de BONNEVAL-SUR-ARC, qui doit être identique à celui de BESSANS, et, le 12 mars 1657, le maître-autel d’ORELLE pour 3000 florins. Toujours en 1657, on lui confie le maître-autel et le retable du Rosaire de VILLARGEREL, dont les plans sont de son compatriote NICOLAS DESCHAMPS. De 1657 à 1659, c’est le maître-autel de l’église de BEAUFORT-SUR DORON, exécuté dans son atelier d’ANNECY pour 3000 florins, et te maître-autel de LA-COTE-D’AIME (1200 florins). En 1659 il fait imprimer à ANNECY son LIVRE D’ARCHITECTURE dédié à SAR CHARLES-EMMANUEL II qui subventionne ses frais d’impression chez SINTON. Dans le même temps, il reprend ses ouvrages religieux: le retable de la Visitation d’ANNECY (contrat du 10 octobre 1659), le tabernacle et les statues du retable de l’église de GRANIER. Il continue en 1662 (prix-fait du 16 juin pour 1080 florins) avec le maître-autel vert et or de l’église de CHAMPAGNY-LE-BAS, actuellement placé dans le bas-côté sud après avoir été détrôné par le chef-d'œuvre de IACOUES CLAIRANT. Il dessine la grande porte de la tribune et la tribune des orgues de la Sainte-Chapelle de CHAMBERY, réalisées par le menuisier MICHEL VEYRET. Ses derniers travaux connus sont le tabernacle du maître-autel du CHATEL (18 juin 1665 pour 425 florins), et le tabernacle, daté et signé, de l’église de Saint-Thomas des Esserts à ESSERTS-BLAY. En 1666, il avait dessiné le projet du buffet de l’orgue de la Sainte-Chapelle de CHAMBERY, pour 864 livres, ouvrage exécuté en 1673, mis en place en 1676, et dont l’orgue fut construit par ETIENNE SENOT.
CUENOT a aussi participé aux décors triomphaux du mariage de CHARLES-EMMANUEL II et de FRANCOISE D’ORLEANS en 1662-1663. Il a dirigé de nombreux travaux de viabilité, depuis les ponts de BROGNY en 1659, jusqu’au pont de MONTMELIAN, entre 1672 et 1684, date de la réception des travaux, à laquelle il n’assista pas, en passant par ceux du CHERAN, d’ETREMBIERES sur l’Arve, de la DENISE, ou de SAINT-MICHEL-DE-MAURIENNE. Il a participé aux travaux des routes du MONT-DU-CHAT et d’ANNECY et le duc de Savoie l’envoya en voyages d’études techniques au Frioul, à Innsbruck, à Nice et à Versailles où il visita les installations hydrauliques de Marly, dans les années 1661 à 1679. Il fut également directeur de l’exploitation des Salines de I’ARBONE, PONTAMAFREY et MOUTIERS.

Sur sa période dans le Doubs une autre notice donne quelques renseignements : Cuenot (François), sculpteur et architecte franc-comtois né vers 1610, exécute, vers 1636, les boiseries du choeur de l'église de Guyans-Vennes (Doubs). En 1667, on le trouve à Chambéry avec le titre de sculpteur du duc de Savoie ; cette même année, il sculpte, pour l'église de Belieu (Doubs), le retable de l'autel de la Vierge.
J. GAUTHIER, Dict, des artistes franc-comtois antér. au xixe siècle, 1892, p. 7.
Une autre source indique que : "A Annecy, il habita une maison sise à la Pesse, près de la porte Perrière, qu'il avait achetée des frères Roges, et qu'il possédait encore en 1678. Durant son séjour en cette ville, il devint l'objet des faveurs du duc Charles-Emmanuel II, qui, en 1660, l'exempta des charges du logement militaire et le nomma échantilleur des poids et mesures du Genevois. Ce ne fut que deux ans après, en 1662, qu'il vint s'établir définitivement à Chambéry, où le même prince l'autorisa à se loger dans la Maison-Blanche, actuellement la cure de Maché. Dès lors, on le vit exécuter dans cette ville plusieurs oeuvres remarquables de menuiserie et de sculpture, telles que, en 1662, la porte-d'entrée de la Sainte-Chapelle, celles de l'escalier de l'orgue et de la tribune ; puis, de 1665 à 1666, le buffet de l'orgue, qui se trouve aujourd'hui au Musée départemental, et la gracieuse fontaine qui ornait autrefois l'ancienne place de Lans. En 1662, il avait également dirigé les travaux de décoration qui furent faits au Château à l'occasion du mariage de Charles-Emmanuel II avec Françoise d'Orléans. D'une autre côté, le prince le chargea, dans les années qui s'écoulèrent de 1662 à 1680, de diriger les salines de Moûtiers, de dresser les plans et de conduire les travaux de nombreux ponts sur nos rivières, ainsi que ceux du clocher de la Sainte-Chapelle. François Cuenot mourut en mai 1687. Son testament, du I5 février 1683, contient l'inventaire de ses meubles dont le détail offre un intérêt particulier pour l'époque. On y trouve mentionnés, entre autres objets, un tour, un banc de sculpture, des bancs de menuisier, une forge, de nombreux outils, des modèles en plâtre et en cire. Parmi les livres de sa bibliothèque, on remarque los ouvrages d'architecture de Palladio, de Vignole et de Vitruve, des traités de charpente, de perspective, d'artillerie et de gravure, des albums d'images et de portraits à la main. En fait d'immeubles, il avait acquis à Vimines une proprieté qu'il embellissait et agrandissait sans cesse.
Ayant perclu en 1665 sa première femme, Anne Grilliet, il se remaria en 1671 avec Guillelmine Musard, de Chapareillan.
ll eut de l'une et de l'autre plusieurs enfants, dont le plus célèbre fut Pierre-François, qui suivit avec un égal éclat la même carrière.
-Domicile: Dôle (Bourgeois), Thonon, Annecy (propriétaire de la maison Nouvellet au 16 de la rue Perrère, Chambéry


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#80 21-07-16 18:50:22

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

en résumé

Chambéry paraît être un fief de maîtres cartiers depuis le début du 17è siècle.

En 1662 CUENOT, graveur s'installe définitivement à Chambéry
Il va réaliser les bois de Claude BOVARD qui est connu comme maître cartier actif en 1686
Claude BOVARD transmet ses moules à Claude Sigismond, son fils
Celui-ci a comme successeur Claude François CARRAJAT, qui utilise les bois des BOVARD

Ne pourrait-on penser que le AGZ du chariot puisse faire référence à un ZOYA relevant de l'Atelier Guenot ? Ce n'est que supposition !

Mais tout ça laisse supposer, selon les dates évoquées, que le CARRAJAT aurait des sources plus anciennes que le DODAL... Madenié etc..

Ainsi nous avons peut-être, au travers du CARRAJAT, un TDM de type 1 des plus anciens !!!


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#81 21-07-16 19:48:28

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

1:
Beaucoup de suppositions et beaucoup de monde!
Et tu vas pouvoir écrire un livre entier pour un seul jeu... smile
Bon courage pour démêler le tout.

2:
Au fait, pourquoi serait-ce un TDM I des plus anciens?

La présence des "u" pour des "u" et non des "v" n'invalide-t-elle pas cette idée?
Il faudrait que je me rappelle les critères des "types I et II" mais n'est-ce pas une classification arbitraire et limitative?

3:
Frantz Antoni Buolman semble Suisse effectivement.
Je dois dire que sans le Carrajat, je ne crois pas que je me serais pas arrêté longtemps sur ses deux jeux.
Le Carrajat est tout de même comparativement plus joli.

4:
Il y a un François Bouvard, mais vu ce que le British Museum en a yikes ... qu'en dire...
http://www.britishmuseum.org/research/c … p;partId=1

5:
Il manque  une étoile... à l'étoile! (du Carrajat)

Dernière modification par Alain Jacobs (21-07-16 19:52:25)

Hors ligne

 

#82 21-07-16 20:26:32

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Alain Jacobs a écrit:

Au fait, pourquoi serait-ce un TDM I des plus anciens?
La présence des "u" pour des "u" et non des "v" n'invalide-t-elle pas cette idée? Il faudrait que je me rappelle les critères des "types I et II" mais n'est-ce pas une classification arbitraire et limitative?

de type I ou II peu importe, mais des plus anciens, car si le CARRAJAT est bien un tarot provenant des bois François BOUVARD, ça nous donne un jeu dont l'origine peut remonter à 1660 env.

Alain Jacobs a écrit:

Il y a un François Bouvard, mais vu ce que le British Museum en a yikes ... qu'en dire...

on ne voit pas grand chose en effet, mais quand même !!! sacrée qualité non, personnellement je les trouve superbes.
et puis ce dos de couleur bleue semblable à celle du CARRAJAT. Comme je l'ai dit plus haut, ils utilisent de la grisaille et non de l'encre. Même si le motif est différent, c'est quand même une marque de fabrique commune.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#83 22-07-16 10:16:58

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

L'Errant, tu cites une fois Claude Bovard puis reviens sur François Bouvard... quel lien entre les deux?

Par contre, c'est trop amusant, mais je suis tombé encore par hasard sur ceci (impossible de télécharger les images pour les mettre ici).
Utilise le zoom et regarde La Lune, Le Chariot et La Maison Dieu... ça ne te rappelle rien? smile

http://www.ebay.com/itm/1983-Tarot-Rhen … SwboVXOiBr

Le Carrajat Style a fait des émules (ici Ignaz Krebs).

Dernière modification par Alain Jacobs (22-07-16 10:17:58)

Hors ligne

 

#84 22-07-16 11:40:27

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Et bien Alain bravo, tu as un sacré coup d'oeil !

Dire que j'ai le Piatnik depuis de nombreuses années (étonnamment c'est un jeu que j'aime beaucoup) mais je n'avais jamais fait le rapprochement avec le Carrajat.

Mais toujours d'après le conférencier de Chambéry, je note ceci : "Nous avons reçu de feu l'abbé GREMAUD un bois trouvé par lui à Fribourg, qui avait servi à imprimer les cartiers ou feuilles destinées à envelopper les paquets de tarots de Claude Bouvard. Cette collection est complétée par des jeux de tarots de François BOVARD, de CARRAJAT"

Comme tu l'as vu sur le 2 de coupe, le cartier Ignaz KREBS est de Fribourg ! Le monde est petit..

---

"mon" Piatnik ne m'a pas coûté le prix, loin de là, de l'enchère Ebay dont tu donnes le lien ! Ca devient du n'importe quoi.

---

Je reviens sur les BOVARD/BOUVARD : Claude Aymé BOVARD est l'ancêtre (exerce en 1686). Claude Sigismond BOUVARD (variante des noms très fréquente comme je l'ai déjà écrit - voir notre MERMOZ--> MERME) est son descendant sans lien connu et exerce en 1758 (j'espère trouver le lien dans les actes de naissance de Chambéry) et c'est CF Carrajat qui prend sa suite.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#85 22-07-16 11:56:12

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Je mets quelques images, que je suis finalement parvenu à télécharger.

* Les deux cartes du Bouvard:
https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13754414_136777720090139_5911890431514714070_n.jpg?oh=b741dd75533b9ba0f135b5f867c08153&oe=58280FB7

* Le dos: (je ne comprends pas la différence entre "grisaille" et "encre")?
https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13775877_136777790090132_1121762165291189329_n.jpg?oh=43da93b248ce5efa3911c54fb5c1f3d4&oe=58376AEB

* Le Rhenan - Tareau Fin - Ignaz Krebs - Fribourg en Brisgau: (avec, par exemple, un Chariot similaire au Carrajat)
https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13770387_136774290090482_1927394805902823901_n.jpg?oh=8e73fc2c8a11333b859ca86506aba90d&oe=57E970EC

* Je n'ai pas comparé toutes les cartes entre tous les jeux cités, mais je constate une similitude des cartes de La Lune et du Soleil avec celles du Jean Jerger également...
https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13775493_136773953423849_9019133088651557098_n.jpg?oh=7d4b00c99d782272fb27a4675ec2a090&oe=5830C227

Dernière modification par Alain Jacobs (22-07-16 11:58:08)

Hors ligne

 

#86 22-07-16 12:05:17

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

La "Croix de Saint-André" et sa fleur du Rhenan (voir Carrajat):
https://scontent-bru2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13728992_136792436755334_637650735586644340_n.jpg?oh=3665729dc6f29940a1bed0e2e4c9c444&oe=57EBF349

Hors ligne

 

#87 22-07-16 12:43:03

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Le Monde XXI est également identique entre Piatnik et Carrajat. Reprise du même moule ?

Mais il est clair que le graveur du Piatnik n'a pas l'habilité de celui du Carrajat. Certains dessins sont vraiment rudimentaires.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#88 22-07-16 12:53:54

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Reprise, copie, inspiration,...
Qui sait?

Hors ligne

 

#89 22-07-16 18:46:33

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

La différence de qualité du dessin des cartes laisse à penser clairement que certains moules sont des moules anciens et que de nouveaux ont été réalisés pour les compléter.

Est ce que les anciens moules sont ceux de Carrajat ou des Bo(u)vard ?

Il est écrit que le bois qui avait servi à imprimer les cartiers ou feuilles destinées à envelopper les paquets de tarots de Claude Bouvard est retrouvé par  feu l'abbé GREMAUD (19è), il devait accompagner à n'en pas douter d'autres bois pour imprimer les cartes.


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#90 02-08-16 18:04:32

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

20/07/2016 :

Alain Jacobs a écrit:

Pour la rubrique, elle existe déjà dans la section: "Sources, Histoire, Légendes, Recherches, Techniques, Iconographie...": - Technique.
Comptes-tu y ouvrir la discussion "Outils des cartiers"?
Pourquoi pas!

OK, je poursuis les recherches généalogiques des CARRAJAT, j'y déjà accordé beaucoup de temps et avec une liaison Internet très lente (sauf heures nocturnes...) je n'en ai pas fini. Je m'acharne à trouver ce Claude CARRAJAT sur une période très trouble (un registre de quelques actes rédigés "PENDANT LA PERSECUTION" par le Révérend REY curé des Français, chef de région) démontre que la révolution n'a pas dû être une période très agréable, à Chambéry comme ailleurs...

Quand j'aurai terminé je verrai comment alimenter cette rubrique avec mes découvertes récentes, pour peu que ce soit une nouveauté pour les spécialistes...

Alain Jacobs a écrit:

Au fait, pourquoi ne pas te lancer dans la réédition du Carrajat que tu chéris tant?

J'y ai pensé quand j'ai découvert le jeu en 2004. Mes occupations professionnelles de l'époque ne me le permettaient pas. Désormais, comme tous les retraités que je connais, je manque encore plus de temps. Pourtant mes journées commencent souvent entre 3 et 4 heures du matin !!

Je remarque quand même que, pour des spécialistes comme Yves et Wilfried, il faut 12 mois pour préparer une réédition, sans compter je pense, la quête d'originaux de qualité. Je ne suis pas en mesure de me rendre à Paris ou Chambéry pour les collecter. Ensuite, il faut connaître les circuits d'impression (Chine pour tous aujourd'hui je crois..).

Alors j'attendrai, soit un fac-similé façon tarot héritage, soit une réfection façon Pablo...


24/07/2016 :

Alain Jacobs a écrit:

@ L'Errant... Yves écrit:
"Carrajat édition:
Bienvenue au club si un d'entre nous veut se lancer dans l'aventure d'un fac-similé !
Ou alors je me sacrifierai s'il le faut wink !


Il semble bien que d'une manière ou d'une autre, ton rêve se réalisera. smile

Ce serait une bien bonne chose, car je ne me sens pas à la hauteur, techniquement parlant, de réaliser un tel travail. Merci pour le sacrifice Yves, mais avoue que ce sera aussi un plaisir que d'éditer un si beau jeu.

Yves, as-tu des informations sur le Claude BO(U)VARD. L'as tu déjà vu dans tes visites des musées ? J'aurais bien aimé voir quelques atouts. Vu les 2 cartes qu'Alain nous a fait découvrir, je pense qu'il doit lui aussi, être de très bonne facture.

Bonne vacances bien méritées. De mon côté nous accueillons 2 de mes 9 petits enfants la semaine prochaine (la 10è et dernière - j'espère, car nous n'aurons pas une table assez grande). Je serai donc moins présent sur le forum et dans mes recherches sur Chambéry.

Pablo Robledo a écrit:

Bonjour à tous

tout d'abord, je tiens à féliciter encore une fois et je remercie Yves apporter ces joyaux inestimables, qui aident à la bonne compréhension du Tarot

l'Errant a écrit:

Alors j'attendrai, soit un fac-similé façon tarot héritage, soit une réfection façon Pablo...

Querido amigo l'Errant

debido a mi mal ingles y peor frances, hemos tenido la experiencia de que me entiendes mejor si me comunico en castellano.

No me he olvidado del Carrajat, de a poco sigo trabajando en el
Por el momento estoy enfocado en el TdM Robledo, una vez que las ventas ayuden a recuperar la inversión realizada para su producción, con la editorial tenemos pensado publicar el Dodal, sin la patina de suciedad que a ti no te agrada smile
Una vez que comience el movimiento y que esto fluya, me permitirá disponer de más tiempo para trabajar en el estudio y desarrollo de próximos juegos, el Carrajat ocupa el 2do lugar en esa lista de futuros proyectos, el cual considero importante para entender una epoca, el folklore imperante en ese momento y permite una perspectiva sobre los mazos a los cuales influyo, los cuales Alain esta mostrando sobre sus investigaciones, a lo cual me gustaría indicarle que ademas de la Cruz de San Andres en La Maison Diev, algunos de los rasgos mas emblematicos o diferenciales que encontrara en estos juegos es el gráfico utilizado en La Rove de Fortune y en el sombrero que utiliza el Caballero de Deniers

Aprovecho esta oportunidad y comparto con ustedes una entrevista que me han realizado en estos días donde cuento un poco sobre que es lo que estoy haciendo, por el momento esta en castellano y próximamente se podrá leer en ingles e italiano   https://imparlabilescriversi.wordpress. … bledo_esp/

02/08/2016 :

Je ne suis pas féru en Castillan, mais je vous propose quand même une interprétation du message de Pablo :

ami l'Errant

à cause de mon mauvais anglais et pire français, nous avons eu l'expérience que tu m'entends mieux si je communique en castillan.

Je n'ai pas oublié le Carrajat, dès que je peux je continue de travailler dessus. Pour le moment je suis investi dans le TdM Robledo, dès que les ventes aident à récupérer l'investissement réalisé pour sa production, avec la maison d'édition nous avons comme pensée de publier le Dodal, sans la patine de saleté qui ne te plaît.

Dès que ça commencera et que cela marchera, ça me permettra de disposer de plus de temps pour travailler dans l'étude et le développement des prochains jeux, le Carrajat occupe le lieu 2e dans cette liste de projets futurs, que je considère importants pour entendre une époque, le folklore régnant dans ce moment et permet une perspective sur les jeux qui m'influencent, ceux que Alain montre sur ses recherches. J'aimerais lui indiquer qu'en plus de la Croix de St André dans Le Maison Diev, certains des traits les plus emblématiques ou différentiels qu'il trouve dans ces jeux c'est le graphique utilisé dans Le Rove de Fortune et dans le chapeau du Chevalier de Deniers.

Je profite de cette opportunité pour partager avec vous une interview réalisée ces dernires  jours où je raconte un peu sur que c'est ce que je fais, pour le moment cela en castillan et prochainement on pourra lire en anglais et un Italien.

https://imparlabilescriversi.wordpress. … bledo_esp/



Un grand merci à Pablo, qui dévoile ici un petit secret issu de conversations anciennes entre nous.

Comme vous le voyez, il y a de l'espoir pour revoir le Carrajat, version restituée par Pablo et fac-similé par Yves.

Que de bonnes nouvelles !!

et, les amis, je fête mes 70 ans je jour de Noël 2018.. alors ça serait un très beau cadeau d'anniversaire wink


02/08/2016

Courrier adressé ce jour à la mairie de Chambéry, j'espère avoir une réponse positive.

l'Errant a écrit:

Madame, Monsieur,

La ville de Chambéry est connue dès le début du 17è siècle pour ses nombreux et talentueux cartiers (BOVARD/BOUVARD, MERMOZ, CHEMINADE etc.., et plus tard CARRAJAT et fils).

J'essaie actuellement de reconstituer leur histoire au travers de travaux de généalogie à partir des actes en ligne des AD.

J'aimerais pouvoir agrémenter mon document avec des reproductions, malheureusement il existe très peu de représentations photographiques des réalisations de ces cartiers sur Internet.

Pourriez-vous m'indiquer quel musée local serait susceptible de me donner des informations et m'adresser des documents. Existe-t'il par ailleurs, un lieu où ces cartes et moules en bois, sont exposés en permanence ?

Je vous remercie d'avance pour votre aide,


Jean Luc LANEZ

le 02/08/2016 :


Alain je n'ai pas oublié ta question sur la différence entre grisaille et encre. Je vais essayer d'expliquer en quoi consiste la grisaille, qui à ma connaissance n'était utilisée que pour la réalisation des vitraux.

J'ai découvert ce "matériau" en réalisant avec un maître verrier un vitrail que je voulais insérer dans une baie voutée de ma maison.

La grisaille est une peinture à base de pigments minéraux (oxydes métalliques) disséminés dans une masse vitreuse (fondant). Toutes les teintes sont miscibles entre elles. La mise en oeuvre correcte de ces peintures garantit une durabilité, car lors de la cuisson, la grisaille fond sur le verre ramolli et se fixe pendant le refroidissement. Selon l’épaisseur d’application, la peinture est opaque (traits) ou translucide (modelés).

Elle est généralement utilisée pour dessiner un trait opaque en complément du chemin de plomb. En la diluant d'avantage, on l'applique aussi tel un lavis pour les modelés et les ombres. Elle peut être de différentes couleurs mais on l'utilise principalement entre le noir et le brun ; son aspect est mat si elle est diluée à l'eau ou au vinaigre. Elle cuit à environ 600°C. On l'applique plus ou moins comme de l'aquarelle, mais je peux vous garantir que la technique est encore plus compliquée. Il m'a fallu pas mal d'essais avant d'arriver à un résultat tout juste acceptable. Heureusement, appliquée sur du verre, elle s'essuie à volonté, reste à attendre que le verre soit totalement sec pour faire un nouvel essai.

Selon le verrier avec lequel j'ai travaillé les grisailles sont à base de zing, voire d'argent ou d'or, mais avec ces derniers, comme on l'imagine, c'est alors très coûteux - et réservé à des artistes de talent.

Vous verrez ici (et pages suivantes) des exemples du travail de cette grisaille : http://www.ametoiles.com/site/fr/tlfeu/tlfeu7.html

Ce qui m'a alerté, c'est cette phrase extraite de la conférence de l'ACADÉMIE DES SCIENCES, BELLES-LETTRES ET ARTS DE SAVOIE  ci-dessus citée, qui disait : "Nous avons pu recueillir un certain nombre de planches en bois qui ont servi à ce dernier pour l'impression des tarots, des cartes à jouer, des feuilles de grisaille destinées au verso des cartes et tarots et des coins en fer employés à découper les matrices des as."

Ce terme m'a amener à faire un constat : le trait du Carrajat n'a rien d'un trait noir, rencontré sur la majorité des cartes de tarot. Je ne suis alors dit que non seulement il a utilisé la grisaille pour le dos de ses cartes, mais qu'il l'avait également utilisée pour l'impression du recto. Ca se confirme particulièrement sur les cartes présentées sur le site du British Museum, dont le dos est réalisé avec une grisaille bleue (ajout d'un autre pigment), tout comme le trait des cartes au recto.

On sait que l'encre, composée à partir d'oxydes ferreux, a une tenue très fragile dans le temps car les oxydes s'altèrent. Les actes anciens que je consulte sont parfois devenus illisibles pour cette raison.

C'est pour cette même raison que certaines couleurs des cartes sont également altérées, et l'on sait que ce sont uniquement les couleurs à bases d'oxydes qui sont concernées. Les autres couleurs à base de pigments naturels traversent les âges (fresques romanes ou antérieures).


Réponse d'Alain Jacobs le 02/08/2016:

Merci, l'Errant, pour ces explications.

J'ai trouvé un petit quelque chose sur François Bouvard et Claude Bovard!
(mentionnés page 74)
Mais il s'agit de cartes ordinaires...

Lance la recherche "Cartes à jouer et Tarots - Drouot.com" sur le net et tu obtiendras un pdf dans la liste.

Voir page 26, points 96.

Par curiosité, regarder aussi:

page 32 points 119 et 120 (pour un "Besançon" et un "Révolutionnaire"),
page 33 point 121 (un Tourcaty entre 2000 et 3000€ !) ou encore
page 56, point 227 (pour un Gassmann).


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#91 03-08-16 16:16:12

Alain Jacobs
Membre Etoile
Date d'inscription: 12-02-12
Messages: 470

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Wow, c'est bien résumé, c'est Chèvre ou toi qui a pris le temps de tout remettre en ordre?

En attendant de savoir, lis ceci, L'Errant, ça devrait t'intéresser!

Je vais le lire également attentivement et y reviendrai si nécessaire...

Pour ne pas devoir télécharger le pdf, tu peux le lire "en cache", c'est tout aussi clair.

https://www.google.be/webhp?hl=fr#hl=fr … 816+P-0001

Dernière modification par Alain Jacobs (03-08-16 16:17:34)

Hors ligne

 

#92 03-08-16 18:47:40

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Héhé, tu as trouvé ma source wink Non seulement je l'avais téléchargé, mais aussi converti en fichier Word pour une meilleure accessibilité.

Je l'avais trouvée en faisant mes recherches sur la généalogie des Carrajat.

Dans sa réponse, la documentaliste de la mairie de Chambéry me l'a aussi adressée, et m'a renvoyé également sur "Cartes et cartiers dans les anciens Etats de Savoie" de  Thierry Depaulis.

Mais j'ai aussi pu avoir, par sa gracieuse entremise, l'adresse mail de la documentaliste du musée savoisien, actuellement fermé pour travaux, où pourraient se trouver les cartes et moules des cartier locaux. Je vais donc lui adresser un courriel pour savoir ce que ce musée propose.

et MERCI à Chèvre, je suppose, pour cette remise en ordre du sujet d'un Errant toujours perdu big_smile


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#93 03-08-16 22:33:32

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1648

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

l'Errant a écrit:

MERCI à Chèvre, je suppose, pour cette remise en ordre du sujet d'un Errant toujours perdu

You're welcome, mon ami l'Errant wink

et merci à toi et à Alain Jacobs (et aussi à Yves, en particulier pour le futur Madenié ver. 2.0 et JP Payen) pour ces discussions et informations passionnantes !

Hors ligne

 

#94 04-08-16 09:38:52

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

J'ai vainement cherché sur Internet le livre "Cartes et cartiers dans les anciens Etats de Savoie" de  Thierry Depaulis. Quelqu'un aurait-il une piste ?


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#95 04-08-16 09:56:20

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1648

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Il semble que ce soit une publication de 2005/2006 de  l' International Playing-Card Society.  (l'IPCS)

Ça ne doit pas être facile à trouver en effet.

Le catalogue de l'IPCS dit :

IPCS Papers No.4 by Thierry Depaulis. Cartes et Cartiers dans les Anciens Etats de Savoie 1400-1860 [ Playing Cards and Cardmakers in the former Savoy States 1400 - 1860 ] French text with English summary. Illustrated throughout. 2006

et précise que c'est OUT OF STOCK , épuisé ....  ( lien ici : http://www.i-p-c-s.org/publications.html   . Voir tout en bas de la page, quelques lignes avant la fin)

Hors ligne

 

#96 04-08-16 10:13:38

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: Le GRAND TERRAU FIN FAIT A CHAMBERY PAR C.F. CARRAJAT

Merci Chèvre, je n'ai pas trouvé mieux non plus.

Je vais demander au musée de Chambéry, et avec un peu de chance...


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création