Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 11-08-07 16:48:57

Olivier
Membre Pape
Date d'inscription: 16-07-07
Messages: 30

Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonjour à toutes et à tous,
en espérant ne pas faire de doublon ( j'avais trouvé une première référence à ce sujet dans le forum, mais je ne la retrouve pas ), j'aurais voulu savoir si on a déjà quelques précisions sur l'ouvrage à paraitre de Jean-Claude Flornoy et dont le titre est mentionné dans la récente édition complête du Noblet: Le Pèlerinage des Bateleurs.
L'implication de J-C Flornoy dans le travail de partage et de restitution des tarots authentiques fait avec érudition et simplicité et - me semble-t-il - avec une certaine convivialité ( je pense notamment à la façon dont chaque commande est accompagné d'un message ), me rendent assez impatient de trouver une lecture plus étoffée. Et je ne dois pas être le seul.
Il existe de nombreux livres sur le tarot, mais beaucoup semblent assez fantaisistes, mélangeant sans scrupules tradition et apports en tous genres, connaissances et élucubrations personnelles parfois assez douteuses.
Un bel ouvrage de référence, écrit par un chercheur d'authenticité, serait donc le bienvenu!
Cordialement.

Hors ligne

 

#2 11-08-07 17:05:48

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Je me demande si "le Pélerinage de l'âme" n'est pas justement ce "pélerinage des Bateleurs" qu'en effet Jean-Claude mentionne dans le livret du tarot complet de Jean Noblet.
Je ne retrouve pas dans sa boutique, ce pélerinage des Bateleurs.

Cordialement
Nicoleo


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#3 11-08-07 18:57:54

Olivier
Membre Pape
Date d'inscription: 16-07-07
Messages: 30

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

C'est vrai, mais j'avais compris qu'il allait s'agir d'un livre, plutôt que d'un fascicule comme "Le pélerinage de l'âme"...

Hors ligne

 

#4 01-11-07 17:38:09

Olivier
Membre Pape
Date d'inscription: 16-07-07
Messages: 30

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bon, je crois que je tiens ma réponse, enfin!
Comme tout le monde sur le forum, j'ai reçu un email prometteur et passé ma commande dans la foulée...

Hors ligne

 

#5 02-11-07 09:51:42

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

J'ai reçu le même message,
et je me réjouis à l'avance de recevoir le livre !


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#6 02-11-07 23:38:31

JC Flornoy
Administrateur
Lieu: Sainte-Suzanne (Mayenne)
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 30
Site web

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonsoir à tous,

Oui, ce livre est enfin disponible. Les premiers envois auront lieu demain matin et je serais enchanté de connaitre vos premières réactions.

Amitiés,
JCF

Hors ligne

 

#7 03-11-07 08:20:01

Olivier
Membre Pape
Date d'inscription: 16-07-07
Messages: 30

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Comme je pense en commencer la lecture dès réception, je ne manquerai pas de réagir sur ce même post. A bientôt donc.
Très cordialement.

Hors ligne

 

#8 22-11-07 15:06:24

Faustine
Membre Chariot
Date d'inscription: 28-07-07
Messages: 66
Site web

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Inutile de te dire, Olivier, et je pense ce faisant parler au nom de plusieurs membres du forum, que je suis impatiente de savoir ce que tu auras à nous dire de l'ouvrage de Jean-Claude Flornoy. Je ne pense pas l'acquérir moi-même pour l'instant (pour des raisons de restrictions budgétaires drastiques, et non pas de manque d'intérêt) et serai donc à l'affût des réactions de ses heureux lecteurs !

Dernière modification par Faustine (24-11-07 20:46:48)

Hors ligne

 

#9 03-12-07 09:31:00

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Je suis en train de m'imprégner de ce nouveau livre de Jean-Claude Flornoy.
Il est l'aboutissement de la réflexion qu'il nous a livrée avec "Le pélerinage de l'Ame" et il commence immédiatement fort,  très fort, avec le I-BATELEUR ! Tant et si bien que j'ai lu et relu les pages qui le concernent.

Je me suis intéressée à ce "premier traumatisme" subi par ce Bateleur, lorsque la mère qui le porte se rend compte qu'elle est enceinte ! Ce serait à ce moment là que ce tout nouvel égo ressent la rupture avec le monde d'où il venait.

En tant que femme, je me suis posé des questions. Comment Jean-Claude peut-il dire cela ? En a-t-il parlé avec sa femme ?

Sur le plan ésotérique, j'ai appris (mais tout enseignement peut être remis en question et je ne me suis jamais privée de le faire) que l'égo en cours d'incarnation, choisissait sa future mère, et l'entourait comme d'un voile quelque temps avant la "conception". Par contre, l'Ame, ou la Conscience, à votre  gré, ne s'installait que bien plus tard, aux environs du troisième mois. Cela correspondrait à peu près au passage de ce que nous appelons embryon, pour devenir le foetus.

Le traumatisme de la perte de la vraie patrie, je le situais pour ma part, à la naissance. Traumatisme et nostalgie que nous repérons sur le visage et dans le regard du Bateleur. D'ailleurs, nostalgie que nous conservons toute notre vie, malgré l'oubli par lequel nous passons et  qui constitue le deuxième traumatisme dont parle JC, vers l'âge de deux ans.

C'est cette nostalgie qui nous pousse à rechercher notre "ailleurs" !


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#10 03-12-07 16:53:25

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonjour Nicoleo,


La question que tu soulèves, à savoir à quel moment l'âme s'incarne, est passionnante.
J'ai lu à ce sujet pas mal de choses, mais j'avais moi aussi retenu la descente de l'âme, l'incarnation, autour du troisième mois de grossesse .

Comment savoir, en fait? Sans doute devons nous accepter de ne pas savoir.
Et puis, qu'est ce qui nous assure d'ailleurs que l'âme arrive toujours au même stade de la conception?

Je peux, par contre, faire partager un peu de mon expérience: lors de ma seconde grossesse, je me suis sentie dès le début "habitée".
Quant à ce l'on peut en déduire, je ne me risquerais à aucune hypothèse. Nos expériences les plus intimes se partagent rarement.........

Hors ligne

 

#11 03-12-07 18:23:05

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Emmanuelle a écrit:

Je peux, par contre, faire partager un peu de mon expérience: lors de ma seconde grossesse, je me suis sentie dès le début "habitée".

Je peux dire également, que j'ai "vu" une de mes filles, entourée de ce halo formé par l'égo en instance d'incarnation, quelques mois avant qu'elle ne soit enceinte ! Elle voulait l'être d'ailleurs, et un égo l'avait entendue, deux pour être plus exacte smile

Nos expériences les plus intimes se partagent rarement.........

C'est bien vrai, mais pourtant ce serait bien intéressant... smile

Je reviens à ce premier traumatisme dont parle Jean-Claude. J'ai vraiment du mal à l'imaginer puisque l'égo a choisi, et qu'il est encore bien au chaud dans le ventre de sa mère ! Quelle meilleure place, quel meilleur moment de bonheur ?


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#12 05-12-07 10:01:58

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Nicoleo a écrit:

Je reviens à ce premier traumatisme dont parle Jean-Claude. J'ai vraiment du mal à l'imaginer puisque l'égo a choisi, et qu'il est encore bien au chaud dans le ventre de sa mère !

Certes, l'âme choisit de s'incarner (c'est en tout cas ce que je crois profondément); mais qu'en est il de la femme qui la reçoit?
Pendant des millénaires, les bébés sont arrivés sans être nécessairement désirés. Nous vivons dans une société qui nous permet de faire ce choix.
Mais pour autant, cette béance dont parle Jean Claude, cet instant où s'engouffrent toutes les angoisses de la mère quand celle ci se découvre enceinte, peut on vraiment l'éviter? Rien ne me semble moins sur.
On se croit enceinte, on s'espère enceinte, et l'instant d'après cette attente est confirmée; entre ces deux moments, si proches dans le temps mais si différents dans la conscience, que se passe t'il?

Oui, je crois à cette fracture originelle telle que la décrit Jean Claude, aussi implacable soit elle. D'ailleurs, n'est pas ce pas le péché originel dont nous parle la Bible, lui aussi profondément injuste et incontournable?

Hors ligne

 

#13 05-12-07 19:03:56

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Emmanuelle a écrit:

Pendant des millénaires, les bébés sont arrivés sans être nécessairement désirés. Nous vivons dans une société qui nous permet de faire ce choix.

Tu as raison, mais pendant des millénaires les bébés arrivaient, quand ils le voulaient. Il n'était même pas question de désir ou de non désir, de bon moment ou de pas bon moment. On les accueillait naturellement...Il fallait seulement être "mariée". Gare à la "fille-mère" qui avait un enfant naturel ! Sa vie était bien difficile. Quant au petit "batard", il portait lourdement cette faute originelle sad
Ce n'est qu'avec l'apparition d'un plus grand confort de vie, en Occident, après la deuxième guerre, que la femme et la société ont évolué. Plus de fille mère, mais des mères célibataires, et désir d'enfant quand elle le souhaite : mon corps m'appartient smile

Mais pour autant, cette béance dont parle Jean Claude, cet instant où s'engouffrent toutes les angoisses de la mère quand celle ci se découvre enceinte, peut on vraiment l'éviter? Rien ne me semble moins sur.
On se croit enceinte, on s'espère enceinte, et l'instant d'après cette attente est confirmée; entre ces deux moments, si proches dans le temps mais si différents dans la conscience, que se passe t'il?

Bien sûr, on peut comprendre que les angoisses de la mère rejaillissent sur l'enfant, mais, que je me souvienne bien, pour mes propres quatre enfants : quel bonheur de se sentir investie de cette mission, quel bonheur à-venir, de le mettre au monde, malgré les incertitudes sur son futur et la peur de souffrir !

Oui, je crois à cette fracture originelle telle que la décrit Jean Claude, aussi implacable soit elle. D'ailleurs, n'est pas ce pas le péché originel dont nous parle la Bible, lui aussi profondément injuste et incontournable?

Je ne voyais pas le péché originel ainsi smile
Je le voyais plutôt dans l'acte de création... smile
Si ce que tu dis est vrai, ce péché originel ne serait dévolu qu'à la femme ? la mère ?
Quant à ce péché, il n'est injuste et incontournable que pour ceux qui y croient encore smile

Bon, je suis une indécrotable mécréante, et MLF même si ce mouvement n'est plus à la mode, et que des femmes osent le décrier actuellement. Qu'est-ce qu'il nous a rendu service à nous, les vieilles de la vieille... smile


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#14 15-12-07 08:19:25

Olivier
Membre Pape
Date d'inscription: 16-07-07
Messages: 30

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Désolé d'avoir lancé le sujet pour disparaitre ensuite un petit moment...
Le "problême" avec ce forum (je réponds à ton post sur la fréquentation du forum, Nicoléo), c'est qu'il est assez dense dans son contenu et qu'on ne peut s'y attaquer qu'à tête reposée. C'est un problême plutôt positif. Menant plusieurs activités de front, il m'arrive de laisser passer quelques temps entre mes connections ici. Bref! J'ai donc lu Le Pélerinage Des Bateleurs. Pour tout dire, voici ce que j'ai laissé sur le livre d'or du site de Jean-Claude Flornoy:

"Voilà bien un livre que j'attendais avec une certaine impatience! Et je me voyais déjà faire quelques commentaires élogieux à son sujet avant même d'avoir commencé à le lire...
Mais il m'a fallu du temps. Et que c'est bon d'avoir besoin d'un peu de temps! Ce livre ne se lit pas comme un roman de gare, j'aurais dû m'y attendre. Mais le voyage en vaut le coup.
C'est bien sûr un livre passionnant, qui assemble magistralement les enseignements dont Jean-Claude Flornoy nous avait offert quelques idées jusque là. Le Pèlerinage des Bateleurs ne se fait évidemment pas d'une simple lecture: si certains passages nous semblent si vrais parce notre vécu résonne à leur lecture, d'autres sont encore à venir, ou peut-être à se remémorer.
Merci Jean-Claude pour ce partage qui marquera sans aucun doute le pèlerinage de beaucoup de bateleurs!
Il faudrait que ce Livre d'Or reste ouvert autant que nécessaire au fil de nos relectures ou re-plongeons dans le livre.
Avec mes remerciements et encouragements sincères,
Olivier.

En fait, j'ai l'intention d'en recommencer la lecture dès ce week-end. Ma première lecture revient à un petit défrichage, un aprofondissement s'impose. Ce livre demande un travail d'observation, de réflexion et d'expérimentation en continu. C'est plutôt un compagnon qu'un simple et ennième livre sur le tarot. L'aspect divinatoire est abordé très succintement, ce qui semble logique lorsque les Arcanes sont compris comme un véritable livre de vie en eux-mêmes.
Pour changer un peu de sujet, je me suis trouvé à passer devant la librairie Gibert ésotérique sur les quais à Paris. J'y ai trouvé le livre et le Noblet, ce qui m'a bien fait plaisir. En passant dans la rue parallèle au quai (donnant sur l'arrière du magasin), j'ai pu découvrir 2 des cartes géantes peintes par J-C Flornoy, le Pape et la Papesse. Je mentionne ce fait pour l'expérience que cette surdimension procure.

Sinon, je m'étonne un peu qu'il n'y ait pas davantage de dédicaces sur le site le tarot.com, voici donc l'adresse du livre d'or:
http://www.letarot.com/livredor/
Très bon week-end à toutes et à tous!

Hors ligne

 

#15 17-12-07 19:21:09

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Olivier a écrit:

C'est plutôt un compagnon qu'un simple et ennième livre sur le tarot. L'aspect divinatoire est abordé très succintement, ce qui semble logique lorsque les Arcanes sont compris comme un véritable livre de vie en eux-mêmes.

Je partage totalement cette analyse. Ce livre est un compagnon, absolument. Un compagnon qui exige de nous que nous nous penchions sur nous-même et sur ce qui nous fait agir. Moi je renacle un peu des quatre fers parce que je tiens plus que tout à mon "individualité" à mon indivisibilité, à ma faculté de réflexion indépendante. Je ne voudrais pas que ce "compagnon" me formate en quelque sorte. Mais j'accepte qu'il me suggère des pistes, d'autres pistes originales que j'explore en ce moment, avec délectation.

Sinon, je m'étonne un peu qu'il n'y ait pas davantage de dédicaces sur le site le tarot.com, voici donc l'adresse du livre d'or:

En ce qui me concerne, j'attends d'avoir un peu "digéré" ma lecture, et mes relectures.

Dernière modification par Nicoleo (17-12-07 19:22:22)


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#16 18-12-07 10:00:54

Olivier
Membre Pape
Date d'inscription: 16-07-07
Messages: 30

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Nicoléo a écrit:
Moi je renacle un peu des quatre fers parce que je tiens plus que tout à mon "individualité" à mon indivisibilité, à ma faculté de réflexion indépendante. Je ne voudrais pas que ce "compagnon" me formate en quelque sorte. Mais j'accepte qu'il me suggère des pistes, d'autres pistes originales que j'explore en ce moment, avec délectation.

On est bien d'accord!
Pour ce qui est du livre d'or, je comprends tout-à-fait qu'on ait besoin de temps, déjà le temps de la lecture, avant de pouvoir écrire quelque chose... Ma remarque était quelque peu prématurée.

Hors ligne

 

#17 18-12-07 13:45:07

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Olivier a écrit:

Pour ce qui est du livre d'or, je comprends tout-à-fait qu'on ait besoin de temps, déjà le temps de la lecture, avant de pouvoir écrire quelque chose... Ma remarque était quelque peu prématurée.

Tu vois, Olivier, on écrit des choses, puis l'instant d'après on "fait" autre chose... smile
Je suis allée signer le livre d'or... tout simplement et sans plus attendre smile


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#18 28-12-07 11:19:31

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Le Bateleur, incarnation de l'âme humaine sur terre, nous informe dès le départ, "le bas te leurre", nous le savons.
Le message est clair, un pélerinage nous attend, les arcanes aussi...

A la lecture de ce pélerinage, apparait ce qui est commun pour tous les Bateleurs, et aussi ce qui est propre à chaque Bateleur.
Nous pouvons également nous situer sur ce parcours terrestre, et vivre chaque étape, en notre âme et conscience.

Et si l'âme entrait dans le corps du nouveau né à la sortie du ventre de sa mère, d'où le premier cri!!!
Cette hypothèse fera probablement pousser d'autres cris...

Hors ligne

 

#19 28-12-07 12:14:46

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

L'hypothèse ne me fait pas crier wink.

Mais je me dis de plus en plus que le moment de l'incarnation d'une âme est peut être unique pour chacune, et doit faire partie de son Chemin de Vie.

Neuf mois , l'âme dispose de ces neuf mois pour descendre parmi les hommes; pourquoi ne pourrait elle pas, de façon indistincte, arriver le jour de la conception aussi bien que celui de la naissance, sans oublier n'importe quel moment de ces neuf mois?

Hors ligne

 

#20 28-12-07 19:51:16

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

lelo a écrit:

Et si l'âme entrait dans le corps du nouveau né à la sortie du ventre de sa mère, d'où le premier cri!!!
Cette hypothèse fera probablement pousser d'autres cris...

Sans me faire crier wink.. je trouve cette hypothèse un peu illogique !
Un enfant est déjà "existant" dans le ventre de sa mère, et, s'il existe et vit, il a donc déjà son âme.
Nous datons le début de sa vie, lors de sa sortie de la matrice, mais les chinois comptent ces 9 mois comme déjà faisant partie de sa vie. En somme le bébé a déjà 9 mois lorsqu'il nait.

Je ne suis pas d'accord avec Jean-Claude lorsqu'il dit que le premier traumatisme, donc le premier cri de l'enfant se produit lorsque la mère se rend compte qu'elle est enceinte, mais dans le fond pourquoi pas, même si ce n'est pas ce que je crois smile

Je pense, en ce qui me concerne que le nouvel Etre pénètre dans le ventre de la mère qu'il s'est choisi, "avec son âme"... wink


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#21 29-12-07 11:58:41

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Développement de l'hypothèse :

Vivre, c'est respirer l'air, tout ce qui vit ici bas respire, l'humain, l'animal, le végétal, et sans air, meurt

L'arrivée de l'âme déclenche la premiere inspiration, le premier cri.
Le départ de l'âme provoque la dernière expiration, le dernier souffle.

Du foetus qui n'est pas bébé au bébé qui nait, il faut du temps.

Du Bateleur au Monde, une seule vie suffit elle?

Hors ligne

 

#22 29-12-07 12:06:51

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Du Bateleur au Monde, une seule vie suffit elle?

Probablement pas; pour ne pas dire: certainement pas!

Hors ligne

 

#23 29-12-07 20:18:18

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

lelo a écrit:

Développement de l'hypothèse :

Vivre, c'est respirer l'air, tout ce qui vit ici bas respire, l'humain, l'animal, le végétal, et sans air, meurt

L'arrivée de l'âme déclenche la premiere inspiration, le premier cri.
Le départ de l'âme provoque la dernière expiration, le dernier souffle.

Du foetus qui n'est pas bébé au bébé qui nait, il faut du temps.

Pas d'accord pour cette hypothèse
d'accord pour la dernière expiration et dernier souffle qui provoquent ce départ, pas d'accord pour la première inspiration, arrivée de l'âme smile
Bon ! je sais que je n'ai pas une âme depuis aussi longtemps que les hommes... wink
peut-être est-ce pour cela que je pourrais me tromper ? smile j'ai moins l'habitude, lolll


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#24 30-12-07 11:14:38

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

lelo a écrit:

Vivre, c'est respirer l'air, tout ce qui vit ici bas respire, l'humain, l'animal, le végétal, et sans air, meurt

Qu'en est il donc de la vie sous l'eau? Le poisson dans l'eau vit, on le sort de l'eau, il meurt.

Le foetus vit pourtant, une vie aquatique mais une vie tout de même. J'ai du mal à admettre le lien air=arrivée de l'âme.

Mais autre chose me dérange: je pense que l'âme choisit le corps dans lequel elle va s'incarner, les parents qui vont l'entourer.
Ainsi, je le crois aussi profondément, que les spécificités du corps qu'elle va choisir. Qui se construisent in-utero. Je crois qu'un bébé qui nait malade a fait ce choix.
Ainsi donc, pour moi, une anomalie quelconque d'un enfant n'est pas un pur hasard, mais au contraire le résultat du choix d'une âme. Comment alors cela serait il possible, si l'âme ne s'incarne qu'à la naissance?

Et loin pour moi d'être une question parmi d'autres, celle ci me touche de très très près...
http://traditiontarot.com/viewtopic.php?id=85

Hors ligne

 

#25 30-12-07 15:41:06

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonjour Emmanuelle,

Tout à fait d'accord avec toi, et le souvenir de ce message vers lequel tu nous renvoies m'émeut beaucoup.
Certes c'est si difficile pour des parents d'admettre que le bébé qui nait malade a fait ce choix ! Pour cela il faut avoir évolué énormément. Alors ne reste que l'amour encore plus fort et la reconnaissance pour ce que le bébé apporte au travers des dépassements qu'il oblige à faire.

Je te souhaite une belle année chère Emmanuelle, avec la belle rencontre de nouveaux Anges.


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#26 05-01-08 11:13:06

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Voici une définition Wikipédia qui ne manque pas d'air :

"Les branchies sont des organes internes ou externes permettant aux animaux aquatiques, notamment les poissons, de respirer en extrayant l'oxygène de l'eau.
Le mot "branchie" vient du grec brankhia, par l'intermédiaire du latin.
Les branchies ont un fonctionnement comparable aux poumons.
L'eau, comme l'air, est un fluide où se trouve de l'oxygène, mais en quantité moindre.
Le système des branchies permet donc de faire passer en sens unique un maximum de liquide avec un minimum d'effort musculaire (nécessitant de l'oxygène). "

L'âme, sans anomalie, s'incarne dans un corps qui, lui, peut avoir des anomalies.

L'âme peut contribuer, parfois, à corriger les anomalies de la Nature.

Hors ligne

 

#27 06-01-08 10:26:39

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Oui, on ne peut qu'être d'accord avec la définition de Wikipédia, mais réponds-tu à la dernière intervention d'Emmanuelle ?
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par "l'âme peut contribuer, parfois, à corriger les anomalies de la Nature". Voudrais-tu développer ta pensée, si tu le veux bien ?


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#28 06-01-08 10:29:23

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonjour lelo,

...et désolée de me conduire comme une tête de mule big_smile.

La vie du foetus est bien une vie aquatique? Donc une vie à part entière? Et pourquoi pas "avec une âme"?

L'âme, sans anomalie, s'incarne dans un corps qui, lui, peut avoir des anomalies.

Tout à fait d'accord avec celà.
Mais si l'âme s'incarne dans un corps présentant des anomalies, n'est ce pas un choix qu'elle a fait?

Hors ligne

 

#29 06-01-08 12:21:38

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

L'âme s'incarne uniquement dans ce qui est viable, même si cela ne dure que quelques secondes...

Viable = respire, ce qui signifie un contact direct avec l'air (air = arrivée de l'âme), le foetus n'est pas dans ce cas.

En ce qui concerne le choix de l'âme, cela est possible mais pas systématique.

Souhaitons qu'en 2008, de nouveaux Bateleurs commencent leur pélerinage.

Hors ligne

 

#30 06-01-08 13:23:44

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

lelo a écrit:

L'âme s'incarne uniquement dans ce qui est viable, même si cela ne dure que quelques secondes...

Viable = respire, ce qui signifie un contact direct avec l'air (air = arrivée de l'âme), le foetus n'est pas dans ce cas.

L'âme est éternelle, pour s'incarner elle n'a pas besoin de ce contact direct avec l'air. Sinon, que devient-elle à la mort du corps physique ?

En ce qui concerne le choix de l'âme, cela est possible mais pas systématique.

Tu affirmes, mais n'explique rien smile
Comment ne serait-ce pas systématique ?
Si l'être est dépourvu de cerveau ? en effet, cela arrive ce genre d'anomalie foetale, non viable. Mais dans ce cas, en effet : l'âme n'avait pas choisi de pénétrer le foetus.


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#31 06-01-08 16:38:17

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Je ne précise pas davantage, car cela nécessiterait de sortir du cadre de ce forum.

A chaque Bateleur son âme ... et la conscience de celle ci.

Hors ligne

 

#32 06-01-08 19:12:41

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonsoir à tous,

Peut être pourrait on conclure ce débat passionnant et animé en disant, d'une part qu'il est normal et humain de vouloir donner un sens à nos souffrances, mais que d'autre part, tout a sans aucun doute un sens, un but, dussent ils nous échapper.

Qu'en dites vous?

Hors ligne

 

#33 06-01-08 20:38:21

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Une citation de Michel Ange "repérée au hasard" en surfant sur le magnifique site d'Olivier :

"Le plus grand danger pour la plupart d’entre nous n’est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu’il soit trop bas et que nous l’atteignons."

Hors ligne

 

#34 07-01-08 15:27:51

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

lelo a écrit:

Je ne précise pas davantage, car cela nécessiterait de sortir du cadre de ce forum.

A chaque Bateleur son âme ... et la conscience de celle ci.

Dommage d'arrêter la discussion.
Pourtant puisqu'il s'agit de l'âme du Bateleur, cela ne sort pas du cadre du forum.
Mais, c'est ainsi que tu le souhaites... smile


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#35 07-01-08 15:36:44

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Emmanuelle a écrit:

Bonsoir à tous,

Peut être pourrait on conclure ce débat passionnant et animé en disant, d'une part qu'il est normal et humain de vouloir donner un sens à nos souffrances, mais que d'autre part, tout a sans aucun doute un sens, un but, dussent ils nous échapper.

Qu'en dites vous?

Absolument d'accord !
Il est normal et humain de donner un sens à nos souffrances, car ce sens donne un sens à notre vie.
Sans sens, pourquoi vivre ?

Mais dans le fond, pourquoi les animaux, à qui nous sommes peu nombreux à accorder une âme (qu'ils se souviennent - les animaux - que nous, les femmes en avons été privées - d'âme - pendant des millénaires, alors avec un peu de patience, ils découvriront un jour qu'ils en ont une également smile), pourquoi donc, dis-je, vivent-ils ? Souffrir, ils savent le faire ! sous notre férule ils ne connaissent que ça la souffrance ;( . Quel est le sens de leur souffrance ?

Reste en effet que sans aucun doute, tout a un sens, et qu'il nous échappe.
Ce sens, serait-il le "dessein divin" ? smile


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#36 12-01-08 10:11:15

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

L'essence du sens du dessein divin est l'Amour.

L'Ame du Bateleur est une manifestation de cet amour.

Les souffrances terrestres peuvent contribuer, parfois si l'on "médite" sur celles ci, à nourrir notre âme de Bateleur.

Tout au long du pélerinage, il nous appartient de développer, sans limite, ce que l'on nomme : la grandeur d'âme.

Hors ligne

 

#37 12-01-08 15:10:57

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Je pense effectivement que la souffrance peut nous faire grandir.

Mais elle peut aussi, parfois, générer haine et rancune; ces sentiments ne noircissent ils par l'âme?

Alors, peut on régresser?

Hors ligne

 

#38 12-01-08 15:42:51

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

A mon humble avis, rien ne peut noircir l'âme qui est l'essence de notre Etre, progressant de vie en vie.
La haine et la rancune ne font que retarder notre évolution.
Soit l'Etre arrive à surmonter cette haine et oublier sa ou ses rancunes,
soit il n'y arrive pas dans cette vie, mais reprendra le travail dans une autre.


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#39 13-01-08 14:38:32

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Hélas, l'âme peut être noircie.

Elle peut : régresser ; stagner ; évoluer.

La régression, la stagnation, l'évolution, de vie en vie s'effectuent inexorablement, libre arbitre de l'Etre oblige, soit vers le Bien, soit vers le Mal.

Pour surmonter haine et rancune : pardonner ... part donnée...par don...pardon...
Pardon par Amour.

Hors ligne

 

#40 13-01-08 16:42:45

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

D'après ce que je crois, après avoir exploré bien des doctrines, nous sommes Esprit. De vie en vie, nous créons notre "âme", quintessence de nos expériences successives. Cette âme est Lumière, certains l'appellent "corps lumière". Elle ne peut être noircie.

lelo a écrit:

La régression, la stagnation, l'évolution, de vie en vie s'effectuent inexorablement, libre arbitre de l'Etre oblige, soit vers le Bien, soit vers le Mal.

Je suis parfaitement d'accord avec toi, et cela n'est pas contradictoire avec ce que je dis plus haut. La quintessence de nos expériences résulte du "jugement dernier" quel qu'il soit, qui fait la balance du Bien et du Mal, dans chaque vie. Seul le bien est intégré. Le mal peut être racheté par le karma.


Pour surmonter haine et rancune : pardonner ... part donnée...par don...pardon...
Pardon par Amour.

Comme c'est bien dit ! j'approuve entièrement, même si j'ajoute que si ce n'est pas surmonté dans une vie, cela peut l'être dans une autre ! Le don à soi même, le don à l'autre. Ce don est bien Amour.


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#41 13-01-08 16:47:39

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonjour lelo,

Cette fois ci j'entends complètement, parce que c'est bien là ce que, profondément, intimement, je ressens.

Je crois moi aussi que le pardon est véritablement la Clé de notre évolution.
Pardonner à qui ? A tout le monde ; ne parle t'on pas de personnes qui en veulent "à la terre entière" ? C'est là, il me semble, un très grand drame.

Pardonner à ceux qui, sciemment ou non, nous ont blessé, à ceux que nous poursuivons de notre rancune, parfois sans raison, et puis de façon plus proche, à nos proches, à parents qui n'ont pas su nous écouter ou nous comprendre, à nos enfants qui nous ont déçu, et enfin, et surtout, à nous...

En nous pardonnant à nous mêmes, nous nous découvrons et nous acceptons imparfaits, et nous pouvons, enfin, accepter que l'autre soit aussi imparfait. C'est, il me semble, le seul Chemin pour apprendre à Aimer, parce qu'alors ce que nous aimons, c'est l'Autre tel qu'il est, et non tel que nous voudrions tellement qu'il soit.

Et l'amour que nous donnons nous fait grandir.

Dernière modification par Emmanuelle (13-01-08 17:30:11)

Hors ligne

 

#42 14-01-08 11:08:00

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Je n'ai exploré aucune doctrine et pourtant "de source sure...de source pure", nous pouvons noircir notre âme.

Oui, elle est Lumière sans ombre, lorsqu'elle s'incarne dans le Bâteleur, ensuite elle se développe et grandit, en, et, par nous.
Au cours du Chemin, nous créons des ombres plus ou moins sombres, et qui parfois nous font sombrer...

Lors du "jugement dernier", une âme stigmatisée par trop de Mal ne peut être rachetée, si le rachat existe ????

Hors ligne

 

#43 14-01-08 19:19:24

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bien sûr, Lelo,
c'est une question de conception.
En ce qui me concerne il n'existe pas "d'âme" qui ne puisse être rachetée. Je ne puis le concevoir autrement. Mais dans ce cas, il s'agirait plutôt d'Ego ou Etre.
Il est vrai qu'il est difficile de faire la part entre Ego, Esprit et Ame. Les termes sont souvent mal employés.
Si l'Ame est la quintessence du bien, ainsi que je le pense, et qu'elle croît de vie en vie, elle ne peut être noircie. L'Ego par contre, se constitue également une part d'ombre, et c'est pour l'effacer que le karma intervient.
Mais je le répète, ce n'est que ma propre conception (actuelle) des choses.


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#44 20-01-08 10:49:07

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

L'Ego est terrestre, "inventé" par l'homme et meurt à sa mort.

L'Ame à l'origine immortelle, (n'est pas que la quintessence du bien) s'incarne dans un corps terrestre, et selon la vie menée par le Bateleur se réincarnera où, hélas trois fois hélas, je persiste et je signe, "disparaitra" ...

L'Esprit ni terrestre, ni humain, est lié à l'Ame, relie les âmes entre elles, et nous relie les uns aux autres.

Hors ligne

 

#45 20-01-08 11:59:08

Emmanuelle CIANFERANI
Membre Force
Date d'inscription: 14-08-07
Messages: 165

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Bonjour lelo, bonjour Nicoleo,

Si l'Ame peut disparaître, elle n'est donc pas immortelle ? J'avoue avoir du mal avec cela.
'Disparaître", est ce se fondre dans le néant ?   
Si certaines disparaissent, d'autres peuvent elles apparaitre?
Il y aurait donc des vieilles âmes et des âmes jeunes ? (Ce qui me parlerait, en fait).

Ainsi donc, deux évènements pourraient marquer la fin du Chemin de l'Ame:
- La fin de son pèlerinage, son arrivée au MONDE
- Une trop grande noirceur
Mais qui jugerait de cette noirceur ? Elle même ? Dieu ?

L'Esprit ni terrestre, ni humain, est lié à l'Ame, relie les âmes entre elles, et nous relie les uns aux autres.

Ce qui signifie que le Mal que l'un fait affecte l'Humanité. Mais aussi que le Bien que l'un fait peut changer le cours des choses.

Hors ligne

 

#46 20-01-08 18:33:41

Nicoleo
Membre Jugement
Lieu: Toulouse-Blagnac
Date d'inscription: 23-07-07
Messages: 1221

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

lelo a écrit:

L'Ego est terrestre, "inventé" par l'homme et meurt à sa mort.

L'Ame à l'origine immortelle, (n'est pas que la quintessence du bien) s'incarne dans un corps terrestre, et selon la vie menée par le Bateleur se réincarnera où, hélas trois fois hélas, je persiste et je signe, "disparaitra" ...

L'Esprit ni terrestre, ni humain, est lié à l'Ame, relie les âmes entre elles, et nous relie les uns aux autres.

Bah ! chacun met ce qu'il veut, ce qu'il peut, ce qu'il croit, dans ces termes smile
et donc : à chacun sa vérité, Vérité smile
qui pourrait trancher ?
ni toi, ni moi smile cqfd !


Amicalement. Nicoleo

La nature peut vivre sans l'homme, mais l'homme ne peut pas vivre une journée sans la nature.
(Hoàng Huong/CVN 05/08/07)

Hors ligne

 

#47 21-01-08 17:35:18

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

A bas les Bah ! vive les Oh.

Personne ne peut trancher, tout simplement parce qu'il n'y a rien à trancher et rien à démontrer.

Hors ligne

 

#48 21-01-08 17:42:05

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Oui Emmanuelle, il y a des vieilles âmes et des âmes jeunes.

Oui aussi sur l'affectation du Bien comme du Mal sur l'Humanité.

Pour le reste, ce n'est pas à développer ici...

Hors ligne

 

#49 12-04-08 14:39:13

Faustine
Membre Chariot
Date d'inscription: 28-07-07
Messages: 66
Site web

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Cet après-midi, je flâne à la Fnac parmi les rayons... Je pourrais y rester des heures... Disques, DVD, livres, je parcours les rayonnages de littérature française et étrangère et me dirige peu à peu vers le rayon ésotérisme et spiritualité, qui rassemble un peu de tout et dans lequel, selon l'expression populaire, il y a à boire et à manger. Je regarde les jeux de cartes. Il s'agit soit de tarots "fantaisistes", soit du Camoin-Jodorowsky que je possède déjà, soit du Grimaud que je ne compte pas acquérir pour l'instant. J'examine rapidement les manuels qui les accompagnent. Je ne connais ou reconnais pas les noms des auteurs et me dis que je devrais me fabriquer une petite liste de recommandations inspirée de quelques discussions du forum... Certains ouvrages sont intitulés "L'avenir par les cartes" ou quelque chose dans ce goût-là et ne me disent rien qui vale. Je me redresse et me dis que ce n'est pas aujourd'hui que je ferai des emplettes en tarot à la Fnac. Je me retourne... et là, sur un rayonnage, à part, tout seul, un petit volume orné de la tête et du chapeau du Bateleur : "Le pèlerinage des bateleurs", de Jean-Claude Flornoy ! Et il n'y en a qu'un exemplaire. Cette fois, c'est décidé, celui-ci est pour moi. Je l'ai rapporté à la maison tout excitée et l'ai brièvement parcouru. Ce que je peux en dire pour l'instant, c'est que la lecture que nous propose J.-C. Flornoy est très différente de celle d'A. Jodorowsky, que je suis en train d'étudier... Je compte donc en finir avec Jodorowsky, mettre sa méhode en application lors de mes tirages de nombreuses fois et dans quelques mois, quand je me sentirai prête à confronter cette lecture à une autre, j'entamerai le Flornoy.

Mais pour l'heure, quelle joie, après avoir eu la chance de "côtoyer" Jean-Claude Flornoy sur ce même forum, d'être ainsi tombée par hasard sur son ouvrage dans les rayons de la Fnac ! Je ne sais si j'étais en pèlerinage ce matin, mais l'habile Bateleur m'a manifestement guidée à lui ! big_smile

Hors ligne

 

#50 12-04-08 22:02:00

Laurent EDOUARD
Propriétaire du forum
Lieu: Reims
Date d'inscription: 05-07-07
Messages: 274
Site web

Re: Le Pèlerinage des Bateleurs.

Faustine a écrit:

et là, sur un rayonnage, à part, tout seul, un petit volume orné de la tête et du chapeau du Bateleur : "Le pèlerinage des bateleurs", de Jean-Claude Flornoy ! Et il n'y en a qu'un exemplaire. Cette fois, c'est décidé, celui-ci est pour moi. Je l'ai rapporté à la maison tout excitée et l'ai brièvement parcouru. Ce que je peux en dire pour l'instant, c'est que la lecture que nous propose J.-C. Flornoy est très différente de celle d'A. Jodorowsky, que je suis en train d'étudier... Je compte donc en finir avec Jodorowsky,

Bonsoir Faustine,

qu'entends-tu par "je compte donc en finir avec Jodorowsky" ?

Fraternellement,
Laurent E.


****************************************************
Lecture psychologique des tarots de Marseille -
- 4 étoiles dans le Guide de la Voyance d'Anne Placier -
****************************************************

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création