Tradition des tarots de Marseille

Un forum créé par Laurent EDOUARD et géré par Chèvre

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

A la mémoire de mon ami Jean-Claude FLORNOY. Pour vous inscrire adressez simplement votre requête à Laurent ÉDOUARD via son site ou à Chèvre, ici, en indiquant le pseudo sous lequel vous souhaitez participer.

#1 26-11-13 11:02:13

Chèvre
ma e baga
Date d'inscription: 24-06-09
Messages: 1648

La carte de la Belle

Dans une discussion consacrée aux 4 AS, roy-de-deniers à écrit ceci :

roy-de-deniers a écrit:

Bonjour à tous / toutes

le site de JC Fornoy donne une règle du jeu qui date de 1637
on peut y lire ce qui concerne les "7 tarots", ainsi qu'un curieux complément sur l'As de Deniers :

Celui qui a l’as de deniers appelé la carte de la belle, gagne une marque de chacun en la jouant soit qu’on la perde ou qu’on ne la perde pas.
ainsi que, dans la liste des annonces, pour le nombre de "marques" que l'on gagne : Les sept Tarots et la belle, cinq.
en faisant l'analyse des cinq bandes, la règle indique que le reste depuis le dix jusqu' à l’as, n’ayant pas peu de rapport à ces petites gens de la lie du peuple, qui sont beaucoup plus à charge qu’à plaisir; ce reste, donc, n'a que peu de valeur, avec cette précision d'importance : principalement quand il s’en rencontre de toutes les couleurs avec peu de triomphes et que pour le jeu à trois (préférable), il est bon d’ôter douze cartes inutiles des quatre couleurs, [...] à savoir les dix, neuf, et huit des coupes et deniers, et les trois, deux et as d'épée et bâtons, qui sont les plus petites de chacun de ces couleurs, par ce que les hautes des coupes et deniers ne sont pas de plus grande valeur que les basses des épées et bâtons.

quelques remarques :

1.  joli nom, que celui de carte de la belle : qui est cette mystérieuse "belle"? la carte lui appartient-elle? ou serait-ce celle qui lui revient? la "belle" est aussi la manche décisive, dans une partie : une carte qui ferait pencher la balance?
2.  seuls les Triomphes peuvent donner de la valeur au "reste" des "quatre couleurs" - "depuis le dix jusqu'à l'As" - les Impériales (quatre Rois, voire quatre Reines) n'en peuvent mais, si cette "lie du peuple" est trop bigarrée; mais la carte de la belle, sans Triomphe, Impériale et autres Tarots, tire son épingle du jeu...
3.  les "hautes" ne valent pas plus que les "basses" - principe d'équivalence des contraires ou des opposés - mais l'As de Deniers est à part, hors hiérarchie : il est, tout simplement.
4.  Marianne Leconte, dans Psycho Tarot, analyse l'As de Deniers : "une pièce d'or, un mandala, un trèfle à quatre feuilles, une fleur à quatre pétales, un lotus. C'est un outil féminin, emblème de la terre, de la matière, de la materia prima chère aux alchimistes; le Deniers est donc passif, attentiste, et pour qu'il donne de l'or, pour le faire fructifier, il faudra qu'il circule, qu'il passe de main en main; ce qui, sur un plan symbolique, signifie que c'est par la méditation et le travail sur soi que l'on transformera le plomb en or, l'homme faible et corrompu en être de lumière." Elle ajoute : "Avez-vous remarqué que l'outil Deniers est toujours écrit au pluriel?"
5.  il faut jouer -faire circuler- cette carte, pour gagner une "marque", quelle que soit l'issue du pli (gagnant ou perdant) : la possession ne suffit pas. (on pense, bien sûr, à la parabole des Talents...)
6.  cet As ne fait pas partie des sept Tarots, mais, comme les Tarots, il rapporte une "marque" quand on le joue, mais à l'inverse des Tarots ( eux-mêmes sont contraints de payer leur rançon s’ils tombent entre les mains de leurs ennemis ), on ne paie pas de "marque" si on le perd! et il rapporte une "marque" lors des annonces... mais uniquement si le joueur possède l'ensemble des Tarots... quelle insolence! comme les Tarots aussi, on ne l'enlève pas du jeu (interdiction de mettre à l'écart  les Tarots / douze cartes retirées en début de jeu -dont les As de Bâtons et Epée- mais pas ceux de Coupe et Deniers...)

En résumé, ce As est un Tarot bien déguisé, ou plutôt un Tarot sous conditions... en tout état de cause, une carte au statut et au fonctionnement bien subtil et complexe.

... que pensez-vous de cette "carte de la Belle"...?

(ici : l'AS de Deniers, ou "carte de la Belle" du tarot de Jean Dodal, revisitée par Pablo Robledo , suivi de celui de Noblet revisité par J.-C. Flornoy : )

http://i375.photobucket.com/albums/oo196/eltarot78/asdeniers.jpg.........http://a.trionfi.eu/WWPCM/decks07/d05925/d05925dA.jpg

Hors ligne

 

#2 27-11-13 10:37:43

lelo
Membre Maison Dieu
Date d'inscription: 07-07-07
Messages: 402

Re: La carte de la Belle

Peut être une carte évocatrice de l'intimité féminine en "trompe" l'oeil...

Hors ligne

 

#3 27-11-13 16:08:02

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: La carte de la Belle

Je suis allé voir dans l'histoire des monnaies pour tenter d'y trouver une information sur cette "belle". J'ai découvert ceci :

Denier. — Ce mot a désigné tout à la fois une monnaie de compte et une monnaie réelle. Le denier valait sous la première race deux francs vingt-trois centimes, sous Pépin deux francs cinquante-deux centimes, et sous Charlemagne, trois francs quarante-neuf centimes. Les deniers frappés du lemps des rois Louis VI et Louis VII, à Paris, à Chartres et a Pontoise, pesaient, en moyenne, vingt grains ou un gramme six centièmes, d'après les pesées faites au cabinet des médailles de la bibliothèque impériale (Cartulaire de Saint-Père de Chartres, § 181). On fabriqua, depuis saint Louis jusqu'à Charles VII, des deniers d'or ou était représenté l'agneau pascal avec la légende Agnus Dei, qui tollis peccata mundi. On les appela moutons à la grande et petite laine ; la valeur de ces deniers varia de douze à vingt-cinq sous. Sous Philippe de Valois, on frappa des deniers d'or à l'écu, ainsi nommés parce que le roi était représenté tenant un écu. On distinguait ainsi souvent les divers deniers par un signe accessoire ; il y avait des deniers à l'agnel, à l'écu, aux fleurs de lis, etc.

Dans ces signes accessoires je n'ai pas trouvé de denier "à la belle"

J'ai pensé faire un rapprochement avec les cartes du tarot anonyme de Paris, dans lequel les AS, dénommés AR, comportent les couleurs accompagnées par un animal. Mais l'Ar de deniers est représenté par un LION (dressé) ou un LEOPARD couronné par un denier aux fleurs de lys. Pas de belle malheuseusement.

Par contre, hors sujet de la belle, je remarque que le N de DENIERS est renversé alors qu'il ne l'est pas dans le nom des cartes de cour.

http://i55.servimg.com/u/f55/09/00/25/88/ar_de_10.jpg


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#4 27-11-13 16:49:49

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: La carte de la Belle

à noter ceci :

À la fin du XIIIe siècle, la création du double tournois permet au roi de France Philippe le Bel de trouver rapidement des ressources à bon compte. En effet, le double tournois ne représente pas pondéralement la valeur de deux deniers tournois qu'il affiche avec la légende MONETA DUPLEX. Les nouveaux doubles tournois pèsent de 0,9 g à 1,3 g, alors que les deniers tournois ont un poids de l'ordre de 0,9 g à 1,1 g. On peut aisément imaginer l'accueil hostile de la population qui qualifiera Philippe le Bel de roi « faux-monnayeur ». À cet égard, on peut faire le parallèle avec la création au IIIe siècle de l'antoninien, qui fut émis pour une valeur théorique de deux deniers mais qui ne correspondait pas à deux deniers en valeur pondérale

D'ici à ce qu'un facécieux pour éviter la censure - ou pire - ait nommé l'as de dernier "as de la belle" pour viser le Bel...


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#5 27-11-13 18:54:30

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: La carte de la Belle

Passons outre la facécie évoquée ci dessus wink qui si elle nous est permise aujourd'hui, aurait sûrement valu quelques tours de roue pour crime de lèse majesté à son auteur.

Pour tenter de voir si cette "belle" fait référence à la couleur (DENIERS) je fais une nouvelles incursion dans l'Anonyme de Paris avec le 2 de deniers

http://i55.servimg.com/u/f55/09/00/25/88/2_de_d10.jpg

On y voit une première figure, un aigle bicéphale qui a peu de rapport avec les armoiries de France !?
L'autre figure est constituée de 3 croissants de lune à des phases différentes.

A noter que les croissants jouxtent les fleurs de lys sur les monnaies frappées par Henri II, roi de France de 1547 à 1559

Dernière modification par l'Errant (27-11-13 18:55:21)


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 

#6 27-11-13 19:14:09

l'Errant
Membre Monde
Date d'inscription: 19-06-09
Messages: 1720
Site web

Re: La carte de la Belle

Les 3 croissants nous conduisent peut-être à la Belle !


Autour De Celui Qui Sait S’emerveiller, Eclosent Les Merveilles. La Plus Grande Merveille Est – L’homme.
"Les dialogues avec l'ange"

Hors ligne

 


Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr
Maintenance : DR Création
Hébergement du site assuré par : DR Création